Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/12/2014

Pride, sans préjudice

Pride

De Matthew Warchus

Avec Bill Nighy

 

Londres, 1984 : la Gay Pride.

En même temps, les mineurs sont en grève contre la décision de Madame Tatcher de fermer la plupart des mines de charbon, supprimant 20.000 emplois. Le conflit va durer presque un an, et la conservatrice va y gagner son surnom de "Dame de fer".

Une bande d'amis, militants homsexuels, décident de récolter des fonds en faveur des mineurs. Le puissant syndicat leur raccroche le téléphone au nez. Ils décident alors de proposer leur argent à des mineurs d'une bourgade du fin fond du pays de Galles.

Trois types de réactions :

- ceux qui acceptent l'aide ;

- ceux qui ne veulent pas de l'argent des "pervers" ;

- ceux qui voudraient bien mais redoute la réaction de la presse, de la police, de ceux qui se moqueront.

Un film émouvant qui se moque des préjugés et appelle à la tolérance envers les choix individuels.

Un film militant, sans être barbant, basé sur des faits réels, dans la veine du cinéma social british qui prône la solidarité.

Le film se termine par la Gay Pride de 1985. Les mineurs gallois défilent en tête du cortège, en signe de remerciement.

Un autre combat commence car, dans ces années là, on mourrait du sida.

 

21:41 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma

Les commentaires sont fermés.