Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2022

Affiches pour le tourisme

Un tour de France en affiches

de 1830à 1936

Jean-Didier Urbain

éditions de la Martinière

 

 

L'affiche ne s'épanouira qu'à partir des années 1880. Toutes les compagnies ferroviaires l'utilisent largement.

Aujourd'hui, à Etretat,  les habitants se plaignent de "l'invasion". Les Corses veulent établir des quotas. Les professionnels du tourisme protestent moins, même s'ils voudraient des touristes à fort revenu, moins nombreux mais dépensant plus.

Déjà au XIXe siècle les touristes étaient considérés comme trop nombreux aux yeux des élites, "considérant le touriste comme un avatar dévoyé du voyageur", suscitant "les peurs des élites comme des indigènes"

"Sous le second Empire, les congés payés existent pour les fonctionnaires".

"Ce n'est qu'en 1975 qu'un Français sur deux part en vacances. Le taux de départ des Français en vacances n'était que  de 15% en 1950. Si un Français sur 4 est parti en vacances à la mer dans les années 1990, la proportion était de un sur 40 en 1936 et de I sur 400 en 1900.

Les affiches de la "révolution ferroviaire" "vante un privilège destiné à ceux qui peuvent alors s'offrir une mobilité d'agrément". Mais, dans le même temps "le ferroviaire standardise, banalise le monde", n'hésitant pas à utiliser "les excès et les mensonges folklorique du marketing touristique".

Le tour de France en affiches commence par la Normandie, puis la Côte d'Opale, très prisées des Anglais à qui est proposé des golfs et des courses hippiques. Les casinos prolifèrent.

L'Alsace-Lorraine propose un tourisme historique, généralement patriotique.

Tourisme patriotique également dans les Vosges et sa fameuse "ligne bleue", Jules ferry voulant être enterré face à elle. Les Vosges bénéfice alors du thermalisme mondain : Vittel, Contrexéville, Plombières...

Le Centre est le "sanctuaire de la santé".

Les Alpes, augmentées de la Savoie en 1860, insistent sur les joies des sports d'hiver.

La Côte d'Azur est d'abord un tourisme d'hiver où il fait moins froid, avant que l'affiche de la compagnie PLM affirme "le soleil toute l'année", illustrée par une jeune femme en mailot de bains.

La Corse est une "montagne dans la mer" "colonisée par les Anglais".

Dans le Languedoc, les grandes villes se sont construites à l'écart de la mer. L'affiche en faveur de Lamalou-les-bains en 1910 est censée nous faire envie en la déclarant "station de douloureux et d'impotents".

Les Pyrénées se caractérisent par un tourisme montagnard estival riches en stations thermales.

Le pays basque et les Landes se tournent vers le tourisme élitiste. Les notables bordelais "opèrent un repli mondain" à Arcachon. Eugénie de Montijo se rend chaque été à Biarritz.

"Sable jaune et Venise verte sont les atouts de la Charente et la Vendée.

Les affiches de la Vallée de la Loire présentent "une campagne féodale idéalisée d'abord par ses châteaux".

Un peu à l'écart,  Le Mans invente, en 1923, "la valorisation événementielle".

La Bretagne connait l'explosion touristique de Dinard et les affiches mettent en avant son granit rose et ses bains de mer.

Pour terminer le voyage, la capitale est au centre d'une toile ferroviaire avec pas moins d'une quinzaine de terminus, lui permettant d'être "un noyau événementiel".

Les affiches, de tendance "art nouveau" sont superbes !

 

18:38 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : affiches, tourisme

14/08/2022

la Joconde pendant la guerre

La gardienne de Mona Lisa

Peter May

éditions du Rouergue

 

Découverte des ossements d'un soldat allemand, tué d'une balle dans la tête en 1944. Dans le même village, dans la maison qui surplombe l'endroit où les ossements viennent  d'être retrouvés, le meurtre sanglant d'un célèbre critique d'art parisien.

Les deux affaires sont elles liées ? A 70 ans d'intervalle ?  Oui, bien sûr !

Deux affaires, donc : au début de la guerre, avant l'arrivée des Allemands, le déménagement des chefs-d'oeuvre du Louvre, dont la célèbre Mona Lisa. D'abord vers les châteaux de la Loire, puis plus au Sud-Ouest. Georgette est chargée de veiller sur le tableau et reçoit pour cela une formation militaire dans une île des Hébrides (rappel : l'auteur,  Peter May, est Ecossais).

Deux spécialistes allemands des beaux-arts sont chargés de récupérer le tableau, l'un pour le compte d'Hitler, l'autre pour la collection personnelle de  Göring, donc en concurrence.

Après l'arrivée des troupes allemandes, le musée du Jeu de Paume est choisi pour regrouper les oeuvres volées à leurs propriétaires juifs. La conservatrice, Rose Valland, prend tous les risques pour noter les destinations des tableaux spoliés. Ce qui permettra de nombreuses restitutions après guerre.

L'auteur en profite, comme de nombreux romanciers avant lui, pour rappeler que la "Gestapo" française de la rue Lauriston, était encore pire que l'allemande.

L'affaire contemporaine : un marchand d'art parisien et un galliériste berlinois sont sur la piste d'une copie parfaite de Mona Lisa effectuée par un faussaire génial afin de tromper les Allemands en cas de saisie du tableau de Leonardo da Vinci.

Ce qui est inhabituel dans l'affaire criminelle contemporaine, c'est que l'auteur situe l'action dans le cadre de la pandémie donc des masques et des confinements.

En postface, il démêle l'historique du romanesque.

 

07:56 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, histoire, mona lisa

12/08/2022

Indémodable Sempé

Quelques romantiques

Sempé

éditions Denoël

 

Tout en délicatesse. Le sourire du lecteur est provoqué par le contraste entre les personnages et le texte qui leur est attribué. Certains dessins n'ont même pas besoin de texte tant l'idée comique est évidente.

C'était le temps d'avant Internet, et c'est rafraichissant !

 

16:11 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd

11/08/2022

Guinée équatoriale

Guinea

Fernando Gamboa

 

L'écrivain espagnol Fernando Gamboa se met dans la peau de Blanca, anthropologue travaillant pour l'UNICEF.

A la suite d'un incident avec la police elle fuit à travers le pays, en particulier la jungle et ses périls. Elle croise gorilles, éléphants, serpents, sans parler des araignées...

Mais aussi l'occasion de rencontrer des pygmées qui la soigneront de la malaria. Ainsi que des religieuses qui l'aideront dans sa fuite.

Le roman est l'occasion de dénoncer le régime dictatorial qui règne depuis l'indépendance. La justice française a saisi certains des "biens mal acquis" que le fils du président à vie détenait en France.

En raison de la manne pétrolière, le pays détient en Afrique un des plus haut revenu par habitant. Moyenne théorique bien entendu car la presque totalité de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et la Guinée équatoriale est classé en bas du tableau de l'"indice de développement humain." et en 174ème position en ce qui concerne la corruption. Bref, la Guinée équatoriale et le symbole même de cette Afrique qui me désespère, pillée par ses dirigeants prédateurs.

 

"Qu'est-ce qui est normal pour toi ? avoir l'eau potable te parait normal ? La lumière électrique ? Le tout-à-l'égout ? des hôpitaux ? De quoi manger ? Ce ne sont pas des choses normales : ce sont des luxes. Seulement vous, la minorité des privilégiés qui peuvent en bénéficier, vous êtes persuadés que c'est "normal", et que nous, les pauvres de ce monde, nous sommes "des gens bizarres". Et ce qu'il y a de plus pathétique, c'est que vous croyez que c'est une question de mérite. Vous ignorez l'accablante vérité : que l'exception, c'est vous."

 

07:57 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : afrique, littérature

09/08/2022

Trouve-le !

Rattrape-le

Jake Hinkson

éditions Gallmeister

 

Lilly a 18 ans. Elle est en dernière année du lycée. Lily est enceinte. Elle est la fille d'un pasteur pentecôtiste, secte rigoriste. Certain(e)s membres de la communauté demande la démission du pasteur qui n'est pas capable d'empêcher sa fille de forniquer sans être mariée.

Lilly devait se marier avec le père de son enfant, afin de régulariser la situation. Mais, soudainement, le jeune homme disparait, juste avant le mariage. Il faut le trouver. D'où le titre original du roman "Find him !"

Pour la police et les mauvaises langues le futur père a simplement fui ses responsabilités.

Lily est une jeune fille volontaire qui n'a pas peur. Elle cherche et elle va aller de surprise en surprise, y compris de mauvaises rencontres.

L'action se passe en Arkansas, l'Etat dont Bill Clinton fut le gouverneur, mais où le racisme n'est pas absent.

L'auteur, Jake Hinkson, est le fils d'un prêcheur baptiste de l'Arkansas. Il fait bien la distinction entre les Baptistes et les Pentecôtistes unitariens et il souligne l'hypocrisie des bigots.

Un roman à suspens qui nous aide à comprendre les dérives des Républicains américains.

 

"ils ont appris à leur fille à considérer avec une méfiance viscérale tout écrit autre que la bible"

"Sa copine Fiona considère la science comme une propagande d'athées et pense que la littérature n'est rien d'autre que le charabia sans intérêt d'ivrognes et de pervers."

"la santé, c'est juste la façon la plus lente de mourir"

 

 

07:45 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature, polar, usa