Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2019

Au temps de la Ségrégation

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Prix Pulitzer 1961

Harper Lee

adapté et illustré par Fred Fordham

éditions Grasset

 

Un classique de la littérature américaine, délicatement adapté en BD,  après l'avoir été au cinéma (avec trois Oscars)

L'action se passe en Alabama où sévit la Ségrégation, pendant la grande Dépression de 1930.

Atticus est veuf, et élève seul ses deux enfants pré-adolescents. Avocat, il est "commis d'office" pour défendre un homme noir accusé d'avoir violé une femme blanche. Malgré les attaques haineuses dont il est l'objet, il fait son travail de défenseur et démontre l'innocence de l'accusé pendant le procès. Malgré sa brillante démonstration, le jury condamne le pauvre homme. Atticus et ses enfants sont marginalisés par une grande partie de la communauté blanche de la ville.

Malheureusement, malgré les combats menés, les préjugés restent tenaces.

 

"Une inoubliable histoire de courage et de conviction, sur le devoir d'agir quel qu'en soit le prix." Barack Obama.

 

 

08:50 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, littérature

29/01/2019

Espagne, automne 36

Falco

Arturo Perez-Reverte

éditions du Seuil

 

Perez-Reverte, auteur des "Aventures du capitaine Alatriste", commencées il y a vingt ans. J'ai parlé dans ce blog du "Tableau du maître flamand", de "Cadix ou la diagonale du fou", et l'été 2007,  de "Deux hommes de bien", histoire de deux membres de l'Académie royale de Madrid qui se rendent à Paris pour ramener l'Encyclopédie, malgré l'interdiction de l'Inquisition.

"Falco" se passe en Espagne pendant la guerre "civile". Il y a de l'action, des surprises, des trahisons sur un rythme trépidant qui en ferait un bon film.

Falco est l'archétype de l'aventurier,  sans idéal et sans scrupules.

Il est chargé par les "nationalistes" de Franco de délivrer Antonio Primo de Rivera, leader fasciste détenu par les Républicains. Mais Franco, qui veut affirmer son autorité sur son camp,  souhaite-t-il vraiment la libération de ce concurrent potentiel ?

 

11:10 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature

17/01/2019

De Charles X à Louis-Philippe

L'été des quatre rois

Camille Pascal

Grand Prix du Roman de l'Académie Française 2018

éditions Plon

 

Quatre rois : Charles X, Louis XIX, Henri V et Louis-Philippe. Difficile de maintenir le suspens puisque l'on connait la fin. Restent toutes les péripéties pour y parvenir.

Juillet 1830 : Charles X, poussé par les ultras, "plus royalistes que le roi", publie des "Ordonnances" mettant en cause, entre autres,  la liberté de la presse, le corps électoral...Contrairement aux assurances de son premier ministre, Polignac, le peuple de Paris se révolte.

Hugo, Stendhal, Dumas, sont témoins. Lafayette, Thiers, Chateaubriand, Talleyrand, Guizot sont acteurs.

Quand Charles X se résigne à abdiquer, il nomme pour lui succéder, non pas le Dauphin, son fils, qu'il considère comme incapable, mais son petit-fils, le Duc de Bordeaux,  fils posthume de son fils ainé, le Duc de Berry.  Il est exagéré d'écrire qu'ils succéderont sur le trône à Charles X. Le Dauphin, restera Duc d'Angoulême,  sans jamais devenir Louis XIX, sauf le temps d'abdiquer en faveur de son neveu. Et le petit Duc de Bordeaux, malgré tous les efforts de sa mère, Duchesse de Berry, devra se contenter d'être le dernier prétendant au trône de la branche aînée des Bourbons. Pour Louis-Philippe, l'Histoire se terminera dix-huit ans plus tard.

 

"L'homme avait été un si piètre préfet de police sous l'Empire que de tels états de service méritaient, à eux seuls, la confiance des Bourbons qui la plaçaient toujours mal."

"Le roi régnait par la volonté de dieu."

"Le Duc d'Orléans offrait un compromis possible pour une France éprise de liberté mais fatiguée des convulsion historiques."

"La Chaussée d'Antin ne voulait pas davantage de la République que le Faubourg Saint-Germain"

"La popularité est à la politique ce que l'encens est au culte des dieux."

"Les rues misérables qui lapaient depuis des siècles les murs du vieux Louvre."

"Ces privations qui assombrissent une vieillesse et déplaisent souverainement aux femmes jeunes."

 

 

08:01 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : littérature, histoire

28/12/2018

Comment JFK n'a pas été tué à Harvard

Impact

Philip Kerr

éditions du Masque / Poche

 

Philip Kerr n'est plus, mais il reste ses livres.

Tom Jefferson est tueur à gages. Au début du roman, il ne manque pas un ancien nazi réfugié en Amérique latine. Thème qu'il reprendra dans un autre de ses romans.

Ensuite la mafia lui verse une importante somme d'argent pour exécuter Fidel Castro. Nous savons tous que Fidel n'a pas été exécuté. Mais pourquoi ?

Un nouveau donneur d'ordres le charge  d'exécuter JFK qui vient d'être élu Président des Etats-Unis. Nous savons tous que Kennedy a été assassiné, mais plus tard. Pourquoi ?

Ce roman nous conduit de surprises en rebondissements.

L'Histoire revisitée par un "thriller".

 

16:10 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, littérature

21/12/2018

Disparitions dans les Cévennes

Les disparus de l'Aube-Morte

Patrick-Pierre Dhombres

éditions de la Fenestrelle

 

Que faire quand on a été inspecteur du travail et que l'on est à la retraite ? Patrick-Pierre Dhombres écrit des romans policiers, que l'auteur truffe d'expressions du patois. En prenant pour cadre non pas son ancien milieu professionnel mais les Cévennes.

Tour à tour des retraités disparaissent mystérieusement. "Les Cévennes deviendraient-elles le nouveau triangle des Bermudes ?" "On croit le passé mort, mais parfois il se venge."

 

"Une gendarmerie est un lieu où l'on s'affaire lentement, sens du devoir et sérénité obligent. Une onction de  respectabilité républicaine." Un gendarme se doit d'être imberbe, lisse comme sa conscience."

"La femme nait avec l'intuition et, très vite, l'assurance de son pouvoir sur le regard des hommes."

 

 

08:05 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, littérature