Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2022

Le photojournalisme à Perpignan

Visa pour l'image

2022 Perpignan

 

Je n'ai, malheureusement, pas pu me rendre à Perpignan cette année pour le toujours formidable festival de photojournalisme.  J'ai donc acheté le catalogue publié par les éditions belges Snoeck, et je ne le regrette pas.

La photo de presse est un témoignage qui chaque fois en met "plein la vue" sur les réalités de la violence de notre monde.

Cette année, bien entendu, l'invasion, partielle, de l'Ukraine par la Russie.  Nous avons vu certaines de ces photos dans la presse française. Nous étions peut-être un peu préparés, mais certainement pas immunisés. C'est le reportage effectué à Marioupol pour Le Monde par Luc Bariolet qui a été récompensé par le "Visa d'Or". Le reportage du journaliste de New York Times nous rappelle que "des gens vivaient ici".

Ne pas oublier la dictature birmane, ni l'Afghanistan, ni l'Ethiopie, ni le Liban.

Et il n'y a pas que la guerre qui soit violente. Deux reportages sur des hôpitaux psychiatriques, en particulier en Afrique, soulignent la dureté de notre monde.

Les reportages dans les prisons ne sont guère plus gais.

Comme chaque année, des reportages sur les migrants nous donnent mauvaise conscience.

Comme chaque année également, des reportages sur les conséquences des changements climatiques sont l'occasion de superbes photos animalières avant,  disparitions possibles.

 

18:57 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos

17/07/2022

Peter Lindbergh à Montpellier

Devenir Peter Lindbergh

pavillon populaire de Montpellier

entrée libre

jusqu'au 25 septembre

 

Kate Moss, Linda Evangelista, Naomi Campbell, Cindy Crawford...

"Faire ressortir l'authenticité et la beauté des femmes"

"il ne s'agit pas de beau ou de pas beau mais de vrai ou pas vrai" (Peter Lindbergh)

Au delà des photos de mode sont présentées des photos de sculptures d'Alberto Giacometti et des photos de sa collaboration avec Pina Bausch, célèbre danseuse et chorégraphe.

Toutes les photos sont en noir et blanc car "avec le noir et blanc on n'essaie pas de faire plus joli, de faire chic ou de faire agréable, non c'est authentique !" (Peter Lindbergh)

 

 

 

08:20 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos

01/07/2022

9/11 en photos et en BD

McCurry, NY 11 septembre 2001

Photographies Steve McCurry

scénario Jean-David Morvan & Séverine Tréfouël

dessin Jung Gi Kim

couleurs Walter Pezzali

Magnum photos et éditions Aire libre/Dupuis

 

Comme tout le monde, je me souviens où j'étais et ce que je faisais quand j'ai appris ce qui se passait à New-York ce 11 septembre. Steve McCurry était à Manhattan. Il a pris son appareil photos, plusieurs objectifs et, aidé par son assistante, il s'est approché tant qu'il le pouvait des lieux de la tragédie. Ce livre raconte cette histoire, en photos et en BD.

"Quand l'émotion est trop forte lors d'une tragédie avec autant de morts, les gens deviennent complètement irrationnels"

"Chaque minute "à la guerre" reste gravée à vie dans votre mémoire"

"Si ta photo n'est pas assez bonne, c'est que tu n'es pas assez près"

"je me souviens qu'il y avait de nombreux docteurs et qu'ils ne pouvaient aider personne car tout le monde était mort"

 

08:44 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, photos

25/06/2022

guerres photographiées

Photographies en guerre

musée des Invalides, Paris

jusqu'au 24 juillet

 

La photographie la plus ancienne des 300 photos exposées a été prise à Rome en 1849 alors que le corps expéditionnaire français vient rétablir le Pape dans sa souveraineté.

En 1854, c'est la guerre de Crimée, guerre entre la Russie et ses cosaques, très photogéniques, et l'empire ottoman qui se disputent le territoire de l'actuelle Roumanie. Deux ans plus tard c'est le siège de Sébastopol.

Il y a également des photos de la guerre civile américaine.

La France n'est pas oubliée avec les portraits photographiques des militaires partant faire la désastreuse guerre de 70, puis des photos de la Commune de Paris.

La photographie devient à ce moment là un nouveau moyen d'information, et de dénonciation des exactions. Nous dirions aujourd'hui "crimes de guerre".

Viennent ensuite des photos des guerres coloniales : exécutions des insurgés cipayes, guerre de l'opium, conquête de l'Ouest africain, violences contre les Toucouleurs, guerre des Britanniques contre les mahdistes pour le contrôle du Soudan.

Avant la première guerre mondiale nous avons les photos de la guerre russo-japonaise et la conquête de la Libye par l'armée italienne.

La 1ère guerre mondiale est l'occasion de l'utilisation des photographies aériennes. Les Américains disposent de "cameras guns" embarquées sur leurs avions.

La guerre d'Espagne voit l'essor du photojournalisme.

L'exposition se termine par l'Indochine, le Vietnam...et les bombes d'Hiroshima et Nagasaki puis l'Algérie, la Centrafrique et le Liban qui donne à la guerre une dimension intemporelle.

 

 

08:16 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos

13/06/2022

Love Songs

Love Songs

photographies de l'intime

jusqu'au 21 août

Maison européenne de la photographie (Paris IVe)

 

L'intime, c'est généralement ce qui est caché, sauf à la personne avec qui vous partagez l'intimité. L'exposition montre les travaux d'une quinzaine de photographes qui ont photographié l'intérieur d'habitations, là où se retrouve l'intimité.

Au premier étage les séries portent sur l'amour, le désir et l'intensité des émotions. Au second, des histoires d'amour passionnelles.

Dans la majorité des cas les photos sont très pudiques (des poèmes en images), mais quelques unes justifient l'avertissement qui se trouvent à l'accueil : "pas conseillé aux enfants."

 

08:19 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos