Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2018

comment devient-on terroriste ?

Semailles mortelles

Alex Berg

Actes Sud

 

Attentat à Paris et Bruxelles, puis Berlin. Un autre se prépare à Hambourg. Comment un jeune, d'origine étrangère mais né et éduqué en Allemagne peut se faire manipuler pour devenir un kamikaze ? Tuer le plus de personnes possibles, au nom d'Allah, le miséricordieux ?

"Les mécanismes qui font qu'un jeune homme ou une jeune femme se radicalisent sont toujours décrits de la même façon, par la gauche, par la droite ou par l'islamisme. Mon but a été de décrire ce processus." (Alex Berg)

"La haine de l'étranger et l'exclusion les poussent dans les bras d'un voleur d'âmes."

"Si ces hommes avaient la même chance, s'ils jouissaient d'autant de richesses, ils n'auraient aucune raison de commettre de tels actes." (sauf que Ben Laden était millionnaire !)

"La menace existe. Il ne faut pas la minimiser. Le peuple en a conscience. Inutile de monter cela en épingle. Sinon on fait le jeu des groupes terroristes qui veulent distiller la peur et transformer notre mode de vie."

 

30/09/2018

tuer le Pape

Carnaval noir

Metin Arditi

éditions Grasset

 

1575 : série de crimes pendant le carnaval de Venise baptisé par les historiens "le carnaval noir".

De nos jours, un groupuscule d'extrême droite veut éliminer le Pape, jugé par eux trop bienveillant à l'égard des migrants. Pour faire "d'une pierre deux coups", ils manipulent des combattants de Daech pour exécuter le chef des catholiques, ce qui leur permettrait d'intensifier leurs campagnes contre les immigrés.

Le combat entre le fanatisme et la raison est toujours de saison.

 

 

09:08 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, littérature

29/08/2018

Ravaillac et Henri IV

Ils ont tué Ravaillac

Thierry Bourcy et François-Henri Soulié

10/18 "grands détectives" n°5307

 

Ravaillac a tué Henri IV, rue de la Ferronnerie, à proximité de l'auberge du "Coeur couronné". La question n'est pas là. La question est de savoir si l'assassin a agi seul. Les historiens se sont beaucoup interrogés sur l'éventuelle responsabilité de la Reine, couronnée la veille. Nommée Régente par son époux qui devait  partir à la guerre contre l'Espagne. Guerre immédiatement annulée par la très catholique Marie de Médicis.

Pour les deux romanciers, la réponse est claire : il y a eu complot, organisé par le Duc d'Epernon, qui était dans le carrosse royal au moment du drame. Non seulement il n'aurait rien fait pour détourner la main du meurtrier, mais il aurait même donné le signal à Ravaillac. Concini, le favori de la Régente, aurait pris les dispositions pratiques.

Ces comploteurs pouvaient-ils prévoir que le carrosse serait bloqué par un embouteillage à cet endroit ?

Quelles sont les preuves historiques ?

Ravaillac a été rapidement exécuté. Sans révéler les noms de ses éventuels donneurs d'ordre.

L'enquête est parsemée des cadavres de celles et ceux qui pourraient témoigner à charge.

Les auteurs insistent sur le clivage entre catholiques et protestants. Souvenirs de la Saint-Barthélémy et de l'Edit de Nantes.

 

09:18 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, histoire

14/08/2018

Des cheveaux blancs, des torros noirs...

Camargue rouge

Manuel Garcia

éditions TDO, collection "Noir Mistral"

 

Un manadier de "petite Camargue" m'a expliqué un jour qu'il y a trois sortes de manades : celles qui élèvent des taureaux, pour les corridas ou pour les courses camarguaises, celles du élèvent les fameux chevaux blancs, et celles qui élèvent les touristes...

Le lecteur est invité, à l'occasion d'enquêtes menées par la Gendarmerie, à parcourir ces terres et à rencontrer des personnages hauts en couleurs.

Dommage que le style manque de simplicité.

 

07:52 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar

27/07/2018

Des chants grégoriens au Québec

Le beau mystère

Louise Penny

Actes Sud / Actes Noirs

 

"Pourquoi les chants grégoriens, plus que toute autre musique religieuse, ont un effet si puissant sur les gens ?" C'est ce que l'Eglise appelle "Le beau mystère".

Tout à fait à l'écart de la civilisation, pour fuir l'Inquisition, au bord d'un lac, se dresse le monastère de Saint-Gilbert-entre-les-loups. Tout le monde pensait l'ordre des Gilbertins disparu jusqu'au succès phénoménal de leur enregistrement de chants grégoriens.

Le prieur, chef de choeur, principal artisan du succès, et désirant en enregistrer un second, pour consolider les fondations du monastère, est retrouvé le crâne fracassé.

L'inspecteur-chef Gamache, et son adjoint, chrétiens qui ne vont plus à la messe depuis longtemps,  sont les premiers laïcs à être admis dans le huis-clos monacal.

Un chant grégorien d'exception, et non les prières, leur permettra de trouver le coupable.

Il semblerait, dans la vraie vie, que l'ordre des Gilbertins n'ait pas eu de monastères ailleurs qu'en Angleterre. Avec des moniales et des chanoines, mais pas de moines hommes. Cet ordre n'a pas survécu à la dissolution des monastères par Henri VIII.

Louise Penny se serait inspiré du monastère bénédictin de Saint-Benoît-au-lac, fondé au début du XXe siècle par des Français fuyant les lois laïques.

 

 

 

 

 

15:46 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, littérature