Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2019

La pensée et l'action

Alice et le maire

de Nicolas Pariser

avec Fabrice Luchini, Anaïs Moustier

 

L'intrigue n'est pas essentielle, il y a peu d'actions, et pourtant je ne me suis pas ennuyé une minute. Peut-être parce que je ne suis pas indifférent au thème développé ?

D'un côté Alice, une intellectuelle qui n'a jamais approché la politique. On se demande comment elle est arrivée là. Bien entendu elle va provoquer de la jalousie chez ceux qui sont déjà en place et ne veulent pas partager leur influence sur celui qui détient le pouvoir. Elle ne se contente pas d'être cultivée et intelligente, elle est infiniment sympathique

De l'autre le maire de Lyon, à court d'idées après 30 ans de mandat, fatigué d'être entouré de spécialistes en communication et en stratégie politique.

Les scènes sont très crédibles et me rappellent des souvenirs.

Le duo fonctionne à merveille grâce à Fabrice Luchini et Anaïs Moustier, mais le film risque d'ennuyer celles et ceux qui n'aiment pas les films trop intellectuels, ou trop politiques.

 

 

 

16:31 Publié dans Film, junas | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma

01/02/2015

Mon village ne veut pas faire d'emprunt

A peine installé dans la maison qui fut celle des mes parents, dans un village d'un millier d'habitants, et déjà une réunion publique d'information organisée par la municipalité !

Thème principal : le budget communal. Et une grande annonce : l'équipe municipale a décidé de ne plus faire d'emprunt d'investissement et de ne dépenser, en investissements, que l'argent qui restera après les dépenses de fonctionnement.

Il est certain qu'il faut faire attention à ne pas se surendetter, ne pas faire comme les Grecs. Ce qui n'est pas le cas de ce village.

"Nous ne referons les chemins et les routes qu'en fonction de nos possibilités", à déclarer Madame le Maire.

Pourtant, jamais les taux d'intérêt n'ont été aussi bas !

Mais peut-être l'équipe en place n'a-t-elle aucun projets, donc rien à financer ?

 

08:01 Publié dans junas | Lien permanent | Commentaires (0)