Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2022

Communucants, lobbyistes, conseillers

à l'oreille des politiques

enquêtes et rédaction : Aurore Gorius

Dessins : Vincent Sorel et Vincent Mahé

éditions "La revue dessinée"

 

Les "politiques", ceux qui sont élus et ceux qui aspirent à l'être, sont entourés par les militant-e-s, mais aussi, à un certain niveau,  par des professionnels de la communication.

Dans une société de l'image, les "communicants" ont un rôle essentiel. Souvent leurs conseils, même largement facturés, sont de simples remarques de bon sens. Au cours de ma vie au Parlement européen,   j'ai remarqué que les femmes comme les hommes politiques étaient capables d'une grande capacité d'analyse lucide...sur les autres, et beaucoup moins sur eux mêmes. Un problème d'ego, sans doute. Comment ne pas avoir un ego un peu plus gros que les autres quand on est candidat-e aux suffrages ?

Les lobbyistes ne sont pas utiles aux politiques. Je dirai même nuisibles. Ils encombrent les politiques avec leurs textes et leurs amendements déjà rédigés, éventuellement des listes de vote toutes prêtes...et ça se voit ! Je range les syndicats, à commencer par le lobby patronal, dans cette catégorie.

Le chapitre sur "les conseillers" portent sur le "cercle rapproché", constitué essentiellement d'énarques (souvent de la même "promotion"), éventuellement de polytechniciens (en perte de vitesse sauf dans les ministères techniques) , de Normaliens agrégés (pour écrire les discours), ou d'anciens d'écoles de commerce comme HEC.

 

"La guerre ne peut être victorieuse que si elle est gagnée psychologiquement" (général Jean De Lattre de Tassigny)

"L'idée est d'avoir des gens avec la même culture et le même niveau intellectuel que les journalistes"

"Une foule ne pense pas puisque seules les pulsions inconscientes s'expriment"

"Havas coaching a élargi son champ pour offrir du "digital coaching" : gestion de twitter, de Facebook, d'un blog"

"Aux Etats-Unis, pendant que le nombre de communicants ne cesse d'augmenter, celui des journalistes décroît constamment"

"Il y a dans la capitale belge autant de lobbyistes que de fonctionnaires européens"

"La fabrique du doute : cette technique consiste à manipuler l'opinion et les décideurs politiques en entretenant de fausses polémiques scientifiques"

 

18:46 Publié dans vie politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, politique

12/04/2022

entre les deux tours

Le monde d'hier

de Diastème

avec Léa Drucker, Denis Podalydès

 

La Présidente de la République a décidé de ne pas se représenter. Elle est soignée pour une maladie grave mais personne ne le sait, le secret est bien gardé.

Entre les deux tours, elle apprend que les services secrets russes vont diffuser une vidéo compromettante pour le candidat républicain, laissant le champ libre pour le candidat de l'extrême droite. Comment réagir ? Comment éviter que l'extrême droite arrive au pouvoir en France ? Aller jusqu'au meurtre ?

Quelles sont les dispositions constitutionnelles en cas de disparition d'un deux deux finalistes entre les deux tours ?

Léa Drucker est crédible en Présidente de la République, même s'il n'y a encore jamais eu de femme présidente en France.

Denis Podalydès a du mal à entrer dans le costume de Secrétaire général de l'Elysée : trop dans l'affectif,  pas assez techno, pas assez énarque !

Un film d'actualité qui se regarde avec plaisir.

 

29/03/2022

ça en fait des kilomètres

Douze voyages présidentiels

suivis et racontés par Mathieu Sapin

avec les éclairages d'Elizabeth Pineau et Clara Wright, journalistes

éditions Zadig

 

Mathieu Sapin nous a raconté la "Campagne présidentielle" de François Hollande, puis la découverte des coulisses de l'Elysée dans "Le château". Il a suivi également Gérard Depardieu.

Il raconte les douze voyages présidentiels qu'il a suivi,  "trois mois derrière Macron en France", "ça en fait des kilomètres, mais c'est rien en comparaison de tous les voyages officiels que je n'ai pas suivis !"

Des voyages certes, mais dans un contexte sanitaire particulier, Covid oblige.

Des voyages pour faire des annonces comme 1,8 milliard d'euros sur cinq ans pour les technologies quantiques, ou deux repas par jour à un euro pour tous les étudiants, dans les restaurants universitaires.

Des voyages dans la proche banlieue ou à l'autre bout du monde.

"Les présidents vivent dans la bulle de l'Elysée, c'est un lieu ouaté, qui isole, tous ont peur de perdre le contact avec le terrain, donc ils font des déplacements. Mais c'est une quête impossible." (débrief par un journaliste accrédité à l'Elysée)

"j'ai été frappé de voir à quel point tout était verrouillé'" Mathieu Sapin

 

08:16 Publié dans vie politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, politique

23/02/2022

De secrets en assassinats

Les derniers jours des fauves

Jérôme Leroy

éditions "la manufacture des livres"

 

Une Présidente élue en étant "en même temps" de Gauche et de Droite, arrive en fin de mandat...et décide de ne pas se représenter !

Le combat fait rage entre la tendance de Droite (le ministre de l'intérieur) et la tendance écolo dont le candidat est appuyé assez ouvertement par la présidente sortante. Et tout cela après deux années de pandémie,  avec des "anti-vax" violents.

De la politique fiction dont bien des aspects sont "inspirés par des faits réels", comme on dit au cinéma.

Mais je ne peux approuver le bandeau qui présente le livre comme "le grand roman des coulisses du pouvoir". Les assassinats politiques, purement politiques et non physiques,  sont fréquents en politique, mais je ne crois pas aux assassinats réels comme dans "House of cards". Même ceux qui ont tenté de tuer De Gaulle ne l'ont pas fait pour devenir président à sa place. Je pense que cela donne une image négative de la politique, qui n'a pas besoin de ça !

18:40 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, politique

02/12/2021

300 dessins électoraux

Si j'étais président...

Pétillon

25 ans d'ambitions et de désillusions dessinées dans

Le Canard enchaîné

éditions Michel Lafon

 

Un album de Pétillon sans l'inoubliable Jack Palmer, mais avec tous les personnages candidats aux élections présidentielles, en 14 chapitres dont le dernier se dénomme "continuer d'exister après".

Un petit retour en arrière de 25 ans. Le temps a passé si vite. C'est tellement bien vu !

Impossible de ne pas sourire.