Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2019

Espagne, juillet 36

La guerre civile espagnole

Paul Preston

Adaptation et illustrations : José Pablo Garcia

édition Belin

 

Paul Preston, historien britannique, docteur en Histoire d'Oxford, enseignant à la London School of Economics, spécialiste de l'histoire de l'Espagne contemporaine. Je trouve que le titre d'un de ses autres ouvrages "Une guerre d'extermination" s'applique mieux aux évènements survenus en Espagne lors de cette période. Il ne s'agissait pas d'une "guerre civile", mais d'une guerre de militaires rebelles, avec des troupes marocaines comme fer de lance, soutenus par Hitler et Mussolini,  contre d'autres militaires ("70% des généraux et un peu plus de la moitié des colonels restèrent fidèles à la République"), et surtout contre une population civile mal armée pour se défendre.

"On estime que le nombre des assassinats en zone franquiste est trois à quatre fois supérieur à celui des assassinats en zone républicaine." "Franco qualifiait de "rédemption morale" les tueries qui suivaient la prise de nombreuses villes."

Pour expliquer, Preston remonte au début du XIXe siècle avec l'antagonisme entre une bourgeoisie progressiste d'un côté et de l'autre la noblesse terrienne et l'Eglise. J'ai déjà eu l'occasion de parler de la Constitution libérale, la Pepa adoptée à Cadix en 1812,  annulée par Ferdinand VII.

 

"La dépendance vis-à-vis d'un marxisme français rigide et simpliste que promouvait l'inflexible leader Pablo Iglesias porta préjudice au parti socialiste."

"En 1939, 70% de l'opinion britannique était favorable à la République, alors que le gouvernement conservateur était partisan de Franco."

"En refusant à la République le droit d'acheter des armes, les Britanniques se dispensaient d'aider les forces révolutionnaires."

"Franco concéda aux Allemands d'importantes richesses minières et des droits d'exploitation."

"Fin octobre 36, un peloton franquiste exécuta 14 prêtres basques.Ni le Vatican, ni les hiérarques de l'Eglise espagnole ne condamnèrent les exécutions."

"L'Eglise vit ses efforts au service de la cause rebelle récompensés par le contrôle exclusif de l'éducation."

 

08:37 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, histoire, espagne

26/12/2018

Dessinateur de presse

Indélébiles

Luz

Futuropolis

 

Dans "Catharsis" le dessinateur Luz tentait de cicatriser sa blessure profonde provoquée par les assassinats de ses collègues de Charlie Hebdo. Dans "Indélébiles", il revient sur ses années passées dans cet hebdomadaire en montrant sa façon de travailler et la manière dont "Charlie" était confectionné, en particulier les "bouclages" quand l'imprimeur attend le résultat des cogitations des journalistes-dessinateurs.

Luz raconte, en dessins,  quelques uns de ses reportages, mais il montre également  ses collègues.  Beaucoup d'humour au service de beaucoup de travail.

Il ne cache pas son admiration pour le gentil Cabu. Comment imaginer que l'on puisse assassiner Cabu ? Et cette joyeuse bande de copains ? Seulement parce qu'ils étaient iconoclastes !

 

 

10:50 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd

09/12/2018

Philo & Co

A la poursuite de la sagesse

Michael F. Patton et Kevin Cannon

éditions Vuibert

 

Après l'indépassable "Planète des sages" de Jul et Charles Pépin, les "Balades en philosophie" de Janine et "Philocomix de Jean-Pierre Thivet, Jérôme Vermer et Anne-Lise Combeaud, voici donc un nouvel ouvrage de philosophie en BD, venu des Etats-Unis.

Héraclite sert de fil conducteur à travers les concepts fondamentaux, donc à travers les siècles, parsemé de rencontres avec les principaux penseurs.

Plein d'humour, avec une volonté de vulgarisation, mais parfois un peu difficile à comprendre.

 

09:22 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, philosophie

27/11/2018

Non-sens

Alice au pays des merveilles (2)

d'après Lewis Carroll

Adaptation : David Chauvel

Dessins/ Couleurs Xavier Collette

éditions Le Monde et Glénat

Les grands classiques de la littérature en bande dessinée

 

Ce deuxième tome est centré sur le procès du valet de coeur que la reine de coeur veut faire décapiter, comme tant d'autres. Au moment où Alice risque sa tête, elle se réveille dans la vraie vie.

Un parfait exemple du non-sens anglais, le renversement de toute logique. Probablement amusant pour le brillant mathématicien d'Oxford qu'était Lewis Carroll.

Ce 48e album de la collection des classiques de la littérature en BD, semble être le dernier, pour l'instant.

 

 

 

 

09:11 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, littérature

17/11/2018

Lucky Luke à Paris

Un cow-boy à Paris

Dessin : Achdé

Scénario : Jul

d'après Morris

Couleur : Mel

 

Morris et Goscinny ne sont plus, mais la relève est digne des créateurs qui peuvent être "droits dans leurs bottes".

Lucky Luke, qui ne fume plus, doit ramener la statue de la Liberté de Paris à New-York. Il va rencontrer les célébrités de l'époque : les vraies, comme Victor Hugo,  et les héroïnes de fiction, comme Emma Bovary.

Humour au deuxième degré (un sourire au moins par page !).

Il ne manque de Rantanplan.

 

18:26 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd