Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2019

Vengeance tardive

Le sang sèche vite

Michel Caron

Nombre 7 éditions

 

A Paris, dans un quartier résidentiel, un homme d'affaires est abattu. Le meurtrier s'est acharné sur sa victime. Son porte-feuille rempli de grosses coupures n'a pas été volé. Difficile de conclure à un crime de rôdeur.

Un détective privé enquête pour le compte de la fille unique de la victime. Pour cela il remonte dans le passé : Doriot, l'occupation, la Libération, les règlements de compte, les victimes expiatoires.

 

15:52 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar

09/09/2019

1986, Tchernobyl

De bonnes raisons de mourir

Morgan Audic

éditions Albin Michel

 

Un double meurtre perpétré à Tchernobyl la nuit où la centrale a explosé. Trente ans plus tard des meurtres atroces dans la zone interdite en raison des radiations toujours présentes.

Deux enquêteurs, l'un Ukrainien, l'autre Russe sur la piste du tueur. Tout indique une volonté de revanche.

Une course contre le temps pour tenter d'éviter de nouveaux assassinats. Et, malgré tout, les cadavres qui s'accumulent.

L'occasion pour le lecteur d'une vision de l'Ukraine post soviétique qui n'est pas guérie de la catastrophe nucléaire et qui est meurtrie par la crise du Donbass.

 

16:21 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thriller

30/08/2019

Dans l'Amérique du XVIIe siècle

Un don

Toni Morrison

Prix Nobel de littérature 1993

10/18 n° 4339

 

Toni Morrison a été la première afro-américaine a être couronnée du prix Nobel de littérature.

Elle nous a quitté cette année, nous donnant un bon prétexte pour la lire, ou la relire.

J'ai jeté mon dévolu sur un petit livre de moins de deux cent pages qui raconte l'histoire de trois domestiques : une enfant noire de huit ans, fille d'une esclave déracinée d'Angola ; une jeune indienne, seule survivante du massacre de sa tribu lors de l'expulsion des indigènes de la Caroline ; une adolescente blanche, rescapée du naufrage du bateau de son père, n'ayant jamais vécu auparavant sur la terre ferme.

Un roman des débuts de l'Amérique colonisée, au XVIIE siècle. Vastes étendues et intransigeance religieuse.

 

"Elle se baigne tous les jours, ce que les chrétiens ne font jamais."

"En autorisant tout Blanc à tuer tout Noir pour n'importe quelle raison, en offrant des compensation aux propriétaires pour la mort ou la mutilation d'une esclave, ils séparèrent et protégèrent les Blancs de tous les autres, et pour toujours."

"Le tabac et les esclaves étaient mariés."

"Les hommes les plus riches de sa connaissance bâtissaient en bois, pas en briques."

"être femme ici c'est être une blessure ouverte qui ne peut guérir."

 

 

 

 

 

25/08/2019

Raison d'Etat

Requiem pour une république

Thomas Cantaloube

Série noire

 

1959 / 1961, Paris

 

Un avocat algérien lié au FLN est assassiné. Contrairement aux prévisions il n'était pas seul. Frère, épouse, enfants sont massacrés.

Dès le début, le lecteur sait qui a tué, et qui a donné l'ordre.

S'avançant sur le devant de la scène à tour de rôle, chapitre après chapitre, trois hommes sont à la recherche de l'assassin : un corse, ancien résistant, ayant ses "entrées" dans le "Milieu", un ancien collabo haut placé dans l'administration de la police parisienne dirigée par Maurice Papon, et un jeune flic débutant, idéaliste, et donc un peu naïf. Leurs chemins se croisent.

Un ballet de 500 pages au cours duquel le lecteur ne s'ennuie pas.

Passent dans le paysage de l'époque, François Mitterrand, Jean Marie Le Pen, le SAC, l'OAS, le premier essai de la future bombe atomique française...

L'auteur est grand reporter à Médiapart, et ses convictions sont transparentes.

 

 

08:16 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, histoire

23/08/2019

Révolution industrielle

Mouton noir

Aart Taminiau

éditions Presque Lune

 

Le "mouton noir", c'est le "black face" écossais, à la laine incomparable qui a fait la fortune des van Mergaerts.

Le "mouton noir", c'est peut-être également ce fils qui décide de quitter la famille.

Famille et fabrique gérées par le patriarche tout puissant.

La révolution industrielle, l'installation d'une machine va provoquer le déclin de la prospérité pour des gens habitués à être servis et à ne pas travailler.

Malheureusement, l'album, centré sur la famille du patron,  parle très peu du sort des ouvriers qui vont perdre leur emploi.

Album tout en noir et blanc, au crayon. La mise en page est parfois déroutante.

 

08:20 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd