Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2020

trente écrivains

L'incroyable histoire de la littérature française

Scénario : Catherine Mory

Dessin : Philippe Bercovici

Couleur : Isabelle Lebeau & Chritian Lerolle

éditions Les Arènes BD

 

Les auteurs nous racontent, avec beaucoup d'humour, non seulement les écrivains, de Rabelais à Camus,  mais aussi résument en quelques cases des aperçus de leurs oeuvres. Les dessins illustrent et  renforcent le texte.

Sans tabou, bien mieux que Lagarde et Michard. J'ai beaucoup aimé.

 

"En 1585, une épidémie de peste s'abat sur Bordeaux. Un tiers de la population meurt. On pense que ce fléau est envoyé par Dieu."

"Marquise, si mon visage a quelques traits un peu vieux, souvenez-vous qu'à mon âge vous ne vaudrez guère mieux." (Corneille)

"L'Eglise reproche à Montesquieu de réfléchir rationnellement , sans les lumières de la religion."

"Je t'aime éperdument. Quarante ans, quarante minutes. Je t'ai possédée sans me rassasier, je t'ai baisée sans m'épuiser. J'ai couché avec toi et il me semble que j'ai dormi dans un lit d'étoiles." (Victor Hugo à Juliette Drouet)

"J'ai toujours été étonné qu'on laissât les femmes entrer sans les églises. Quelle conversation peuvent-elles avoir avec Dieu". (Baudelaire)

"Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,

A cette horrible infection,

Etoile de me yeux, soleil de ma nature,

Vous, mon ange et ma passion". (Baudelaire)

"Un été, c'est le coup de foudre. Il a 15 ans, elle en a 26...est mariée et mère d'un enfant." (Flaubert)

"Ce temple idolâtre est un soufflet donné à la raison !" (Zola à propos du Sacré Coeur de Montmartre.

"Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées, mon paletot aussi devenait idéal, j'allais sous le ciel, muse! et j'étais ton féal, Oh ! Là là ! Que d'amours splendides j'ai rêvées." (Rimbaud)

"Chez Proust, on ne désire que ce qu'on ne possède pas. on ne désire pas une personne pour ce qu'elle est mais pour ce qu'on en imagine."

"300 pages pour nous faire comprendre que Tutur encule Tatave, c'est trop" (Louis-Ferdinand Céline)

"Sous la pont Mirabeau coule la Seine

Et nos amours

Faut-il qu'il m'en souvienne

La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure." (Apollinaire)

"La lutte elle même vers les sommets suffit à remplir le coeur d'un homme" (Camus)

 

08:43 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, littérature

28/03/2020

Grossophobie

L'épidémie

Asa Ericsdotter

éditions Actes Sud / Actes noirs

 

Jusqu'où un gouvernement peut-il aller au nom de la santé de la population ? Très loin si les médias le soutiennent ! Comme tous les populismes démagogiques.

Puisqu'il s'agit d'un roman suédois, difficile de ne pas penser à la politique d'eugénisme pratiqué par les responsables de ce pays dans le passé. Que fait-on de ceux qui ne correspondent pas aux normes "saines" ? Jusqu'où peut aller la culpabilisation ?

Roman glaçant qui va loin dans l'inimaginable.

 

08:41 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thriller

26/03/2020

Avoir 20 ans à la CIA

UNDERCOVER

Amaryllis Fox

éditions JC Lattès

 

Une "couverture", c'est comme une "légende". L'invention d'un personnage fictif mais qui doit être totalement crédible. Les ennemis doivent pouvoir vérifier tous les éléments de la biographie. "Les gens, dans le monde réel, font autant semblant que dans celui des espions."

Pendant dix ans Amaryllis Fox a vécu sous de fausses identités, en particulier celle de marchande d'art ethnique, spécialiste du Moyen-Orient. Elle tentait, avec l'aide d'informateurs, de repérer les terroristes qui achetaient des armes nucléaires ou bactériologiques afin de les neutraliser avant qu'ils ne déclenchent un attentat. "Selon les estimations deux cents ogives nucléaires auraient disparu des réserves soviétiques au moment de la disparition de l'URSS".

Ce livre nous donne un petit aperçu de ses missions. La difficulté, et peut-être même l'impossibilité,  d'une vie de couple.

La naissance de sa fille mettra fin, assez rapidement et assez logiquement, à sa vie d'agent clandestin.

Les cent premières pages du livre retrace sa trajectoire : milieu aisé se déplaçant de l'Angleterre aux USA, et retour, fréquentant les écoles puis les universités les plus prestigieuses (Oxford et Georgetown), avant de passer avec brio les tests de recrutement de la CIA. "Je suis devenue espionne parce que je mise sur la paix." "Jouer un rôle nous donne l'impression d'être fort".

 

Le dernier chapitre la montre dans sa vie d'après : camps de réfugiés etc. mais sans nous dire quels étaient alors la source de ses revenus.

 

"Le terrorisme est un jeu psychologique fondé sur l'aggravation du danger. Ce n'est pas la dernière attaque qui fait peur aux gens. Mais la prochaine."

"Nous faisons semblant les uns et les autres d'être féroces et terribles pour cacher que nous sommes tous rongés par la peur."

 

 

08:44 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : espionnage

22/03/2020

Qui sème la mort ?

Sème la mort

Laurent Malot

éditions Bragelonne

 

Une famille massacrée. Puis une petite fille. Le lieutenant de police Mathieu Gange enquête, y compris sur une personne puissante de la ville, ce qui aggrave ses relations avec son commissaire.

L'action se passe à Etampes, petite ville royale au pied de la Beauce. "La Beauce est considérée comme le grenier à blé de la France, ça se compte en milliers d'hectares. On y cultive aussi le maïs, colza et orge. Maïs, ça veut dire irrigation intensive, et l'irrigation conduit tout droit à la pollution des nappes phréatiques."

"Le ministère de l'Agriculture ne pouvait rien faire : les accords se signaient à Bruxelles, dans ces bâtiments ultra-modernes où, chaque mois éclatait une nouvelle affaire de corruption." Remarque personnelle : c'est bien connu : "c'est la faute à l'Europe", sauf que dans ce cas c'est du délire complet !

"Le monde était sordide. Il fallait avoir les nerfs solides pour l'affronter chaque jour et tenter de le rendre meilleur."

"La justice française n'avait reconnu que neuf erreurs judiciaires en soixante-dix ans."

 

08:32 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar

20/03/2020

Abus sur petite fille

Les fantômes de Rykjavik

Arnaldur Indridason

éditions Matailié noir

 

Une jeune fille a disparu. Les grands-parents, amis d'une connaissance de Konrad, policier à la retraite, demandent à celui-ci de les aider à retrouver leur petite fille.

Mais Konrad ne souhaite pas s'occuper de cette affaire qu'il voudrait laisser à ses anciens collègues. Il est obsédé par une fillette retrouvée noyée dans le lac du centre ville. Il s'est toujours demandé si cette noyade était vraiment accidentelle.

Bien entendu, comme souvent de ce type de roman, les deux affaires finissent par se rejoindre.

Roman malheureusement d'actualité puisqu'il y est question d'adultes abusant de leur position d'autorité pour abuser d'enfants.

 

16:54 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar