Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2017

De la tolérance religieuse

Une colonne de feu

Ken Follet

éditions Robert Laffont

 

J'ai bien aimé "Les piliers de la terre", un peu moins "Un monde sans fin".  Je regrettais dans ces deux romans leur manichéisme. Les méchants sont vraiment méchants et les gentils sont des héros. Autre reproche : les "rebondissements" tout à fait prévisibles. Etonnant de la part d'un auteur de "thrillers". Ces deux regrets sont également valables pour ce troisième volet de la cité imaginaire de Kingsbridge.

Cinq cent ans de la Réforme, mais aussi actualité de l'extrémisme religieux.

"Quand un homme est convaincu de connaître la volonté de Dieu, et qu'il est résolu à l'accomplir à tout prix, il devient l'être le plus dangereux du monde."

Il y a donc deux catégories : les extrémistes religieux, très méchants, et les tolérants qui sont les héros. Inconvénient : tous les méchants sont catholiques ! Avec en tête de liste la famille de Guise, ce qui est mérité. Mais tous les catholiques ne sont pas méchants. Catherine de Médicis et Charles IX sont classés dans la catégorie des tolérants et sont totalement exonérés par l'auteur des massacres de la Saint Barthélémy !

En Angleterre Marie, fille de Catherine d'Aragon, surnommée "Marie la sanglante", catholique, est dans le camp du mal,et Elizabeth I, protestante,  dans le camp des gentils, ne tuant les catholiques, dont Marie Stuart, Reine d'Ecosse, que pour sauver son trône.

Il est curieux de Ken Follet ne distingue pas les Protestants des Anglicans. Henri VIII, père de Marie et d'Elizabeth pourchassait les Luthériens autant que les catholiques.

 

09:15 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature, histoire

17/11/2017

Napoléon et l'aristocratie russe

Guerre et paix (1)

Léon Tolstoï

Adaptation : Frédéric Brémaud

Dessins : Thomas Campi

Couleurs : Fabio d'Auria

Le Monde et éditions Glénat

 

Guerre et paix, initialement paru en feuilleton,  a été adapté trois fois au cinéma, sans compter la version parodique de Woody Allen "Guerre et Amour" , adapté à plusieurs reprises à la télévision par la BBC, en multiples épisodes, dont une version avec Anthony Hopkins, adapté en opéra, adapté au théâtre. Le voici adapté en BD.

L'adaptation BD porte peu sur la guerre et la paix mais insiste surtout sur la vie de l'aristocratie russe de l'époque. Malheureusement la question du servage, soulevée par Tolstoï, est escamotée. Les guerres napoléoniennes, et les positions changeantes du Tsar,  servent de toile de fond.

La première partie se termine avec l'avancée des troupes napoléoniennes vers Moscou.

 

 

08:49 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, histoire

02/11/2017

Combattre le mal et protéger les opprimés

Don Quichotte

Miguel de Cervantès

Adaptation : Philippe Chanoinat t Djian

Dessins et couleurs : David Pellet

éditions Le Monde et Glénat

 

Dans une série intitulée "les grands classiques de la littérature en Bande Dessinée", le Don Quichotte de Cervantès était obligatoire.

Dulcinée et Rossinante sont devenues des noms propres.

Inutile de rappeler la lutte contre les moulins à vent et autres aventures bien retranscrites dans la BD.

La BD reprend bien "le récit dans le récit".

 

08:38 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, littérature

30/10/2017

Défendre les valeurs de la République

Principal de collège ou imam de la République ?

Bernard Ravet

éditions Kero

 

Derrière ce titre provocateur, un ancien Principal de collège, surtout de collèges "difficiles",  raconte son expérience.

Il s'est heurté, en particulier, à la montée du prosélytisme religieux musulman. Le livre a été écrit avant le procès d'Abdelkader Merah, le frère de l'assassin. Quand ce "grand frère" déclare : "je ne reconnais que la Loi de Dieu, pas celle des hommes", il n'est pas une exception. Bernard Ravet se heurtera souvent à des déclarations de ce genre.

"Leur truc , c'est de harponner les familles par le truchement de l'aide aux devoirs."

"La politique de la ville sert à financer des associations qui ne partagent pas les valeurs de la République."

Pour contrer cette dérive il se concentre sur "la promotion de l'égalité entre garçons et filles."

"L'obscurantisme est de retour. Des enseignants de sciences de la vie doivent de nouveau s'opposer à la contestation des thèses de l'évolution de Darwin par des élèves imbibés de sornettes créationnistes." Les professeurs de lettres ont du mal à parler de Voltaire et les professeurs d'histoire de la Shoah.

"Je rêve d'enseignants vus tout autant comme producteurs de sens et comme déclencheurs de désirs."

Mais "l'adversaire c'est la pauvreté, pas le religieux."

Plus que l'étude de l'ensemble des programmes, sa première préoccupation est la gestion de l'urgence sociale dans des zones pour lesquelles il n'hésite pas à utiliser le mot d'"apartheid". Il faut alors "gérer la survie" dans les  rapports de force d'une violence latente, avec "la référence constante à la réussite matérielle que procure l'économie parallèle."

"L'école n'est que le réceptacle de souffrances produites par des situations sociales qui lui sont extérieures."

Il ne baisse pas les bras. "Rien ne m'irrite plus que les discours défaitistes sur l'école."

Il constate, dépité, qu'il a reçu plus d'aide de la police que de sa hiérarchie et des syndicats enseignants. Même si "les RG ne songent pas à prévenir l'Education nationale quand ils identifient un individu potentiellement dangereux"...surveillant au collège.

Ses propositions ? "Pas de tolérance pour les ennemis de la tolérance !" Il faudrait "fermer les écoles coraniques où les enfants apprennent que les filles sont inférieures aux garçons et que la loi de Dieu prévaut sur celle  des hommes."

Il propose également de ne plus laisser financer les lieux de culte par des puissances étrangères. Effet pervers de la Loi de 1905...et de sa non-application par l'Eglise catholique qui aujourd'hui est la seule dont les lieux de culte sont entretenus par les contribuables.

 

 

 

 

12:10 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

28/10/2017

Course de chars en Italie

Astérix et la Transitalique

Textes Jean-Yves Ferri

Dessins Didier Conrad

éditions Albert René

 

Un succès mérité basé sur l'humour des jeux de mots, en particulier sur les noms propres, ainsi que les références au monde contemporain.

De Venise à Naples au rythme trépidant d'une course où se retrouvent les peuples de ce qui n'était pas encore l'Europe .

Aucune raison de bouder son plaisir !

 

16:25 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd