Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2021

New-York à Paris

Chefs d'oeuvre photographiques du MOMA

la collection Thomas Walter

musée du Jeu de Paume , Paris

jusqu'au 13 février

 

Thomas Walter était un collectionneur allemand,  un temps installé à New-York, collectionneur spécialisé dans les photos de la première moitié du XXe siècle.

230 d'entre elles, prises par une centaine de photographes, sont présentées au Jeu de Paume.

On voit clairement les progrès techniques réalisés entre les deux guerres. Progrès qui permettent de mieux saisir les mouvements. Progrès qui permettent à la presse grand public d'incorporer des photos. Le métier de photo-reporter peut naître. En particulier dans le domaine du sport. Dans cette période fascinée par la culture physique, surtout en Allemagne, la photographie se met au service de l'exaltation du corps.

Les progrès techniques permettent également des jeux de lumières. L'enseignement de la photographie comme art est instauré en 1929.

L'appareil photo peut devenir le prolongement de l'oeil ou de la main.

Une exposition qui plaira à tous les amateurs de photos.

 

15:33 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos, expo

19/09/2021

Atget chez Cartier-Bresson

Voir Paris

Fondation Henri Cartier-Bresson

 

Tandis que le musée Carnavalet expose des photos de Paris d'Henri Cartier-Bresson, la Fondation HCB présente des photos de Paris d'Eugène Atget.

La différence entre les deux photographes ? Un demi siècle ! Avec ce que cela comporte de différences de techniques photographiques, et de changements de Paris.

Le Paris du début du XXe siècle n'a pas grand chose à voir avec celui d'aujourd'hui. Surtout les quartiers populaires et périphériques (les "fortifs" ) avec lesquels Atget se sentait en empathie. Là où habitaient les chiffonniers.

Il y a quelques automobiles, mais encore beaucoup de chevaux.

Les rues semblent quasi-désertes. Mais l'absence de présence humaines dans les rues et ruelles n'empêche pas de photographier les artisans en plein travail...et les prostituées de la rue.

Tirages réalisés avec un négatif en verre.

Atget ne se considérait pas comme un artiste : "ce ne sont que des documents"

 

 

08:02 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos, expo

24/09/2020

Paris pendant le confinement

Paris Lockdown

Fred Di Girolamo

100 photographies inédites de Paris pendant le confinement

au profit de la Fondation "Abbé Pierre"

éditions "Kong Factory" et STF

 

Des lieux habituellement pleins de voitures et de piétons qui sont totalement vides. Le photographe explique qu'il lui a souvent fallu attendre pour qu'il n'y ait personne, et que la lumière soit bonne pour ces photos en noir et blanc.

"Ironie de cette parenthèse, seuls les invisibles étaient devenus visibles, les sans-abris dans leur confinement de fortune." D'où la volonté de verser les bénéfices de la vente de ce livre de photos à la Fondation "Abbé pierre".

Des photos qui illustrent la beauté de la ville, avec quelque chose d'angoissant, comme si une bombe à neutrons était tombé sur Paris.

Un bel album souvenir, même pour ceux qui, comme moi, n'étaient pas à Paris dans ces moments là.

 

 

09:12 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos, paris

24/07/2020

Photos sous marines

Laurent Ballesta

Reporters sans frontières

 

Défendre la liberté de la presse est une cause juste. Reporters sans frontières publie régulièrement des albums de photos pour nous le rappeler.

En trente trois ans de plongées, Laurent Ballesta a pris des centaines de photos sous marines. Cet album nous en présente une centaine, spectaculaires, prises depuis les eaux glacées de la terre Adélie jusqu'aux requins de Polynésie.

 

09:00 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos

18/03/2020

L'album RSF

Philippe Halsman

Reporters sans frontières pour la liberté de la presse

 

Comme toujours, l'album s'ouvre sur la situation mondiale de la liberté de la presse et des journalistes emprisonnés.

Puis, viennent les photos de Philippe Halsman dont plus de cent photos ont fait la couverture du célèbre magazine américain Life. Halsman, "l'homme qui aimait les visages" devenu naturellement "expert en visages". Et inventeur de la "Jumpology" qui consiste à faire sauter ses modèles car, à ce moment là, "derrière les masques officiels", "seules comptent l'excitation, la joie, l'énergie". "Le masque tombe, révélant la vraie personnalité".

Photographies des années 40 et 50, beaucoup en noir et blanc.

Des actrices dont BB à 21 ans, Marilyn, Audrey Hepburn, des acteurs, dont Fernandel, des écrivains, dont Malraux et Sartre,  des hommes politiques, dont Nixon. Deux modèles fétiches, complices : Hichkock et Dali avec qui li partage le goût de l'absurde.

.De belles photos...

 

18:55 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos