Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2017

Le martyr des Tziganes

Django

d'Etienne Comar

avec Reda Kateb, Cécile De France

 

1943 : Paris occupé par l'armée allemande, qui a besoin de se distraire, y compris avec la musique de Django Reinhardt, bien que Tzigane, et donc considéré comme "dégénéré" par les nazis.

Une grande tournée en Allemagne lui est proposée. Il considère que cette guerre n'est pas la sienne : il joue sa musique devant qui vient l'écouter...jusqu'à sa prise de conscience du sort des Tziganes, qui n'a rien à envier au sort des Juifs ou des homosexuels .

Il décide donc de fuir en Suisse, via Thonon, avec l'aide d'une égérie du "Tout Paris" (personnage fictif joué par Cécile De France).

Il est alors au contact direct des Tziganes qui vivent les persécutions . 

Reda Kateb prouve, une nouvelle fois, qu'il est un grand acteur. Il a travaillé son rôle au point d'apprendre la guitare (même si ce n'est pas lui que l'on entend) et le dialecte manouche, mélange d'allemand (comme le yiddish) et le romani.

Ce premier film d'Etienne Comar est une réussite, même s'il y a des longueurs. Il n'était pas indispensable de le faire durer deux heures, malgré la musique qui swingue.

 

08:07 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.