Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2017

Ne pas oublier Pinochet

La fin de l'histoire

Luis Sepùlveda

éditions Métailié noir

 

D'un coté Juan Belmonte, ancien militant d'extrême gauche chilien, sniper formé en URSS. Il voudrait vivre une retraite paisible en Patagonie, avec sa compagne, torturée par les sbires de Pinochet.

De l'autre Miguel Krassnoff, descendant d'un général cosaque, fils d'un général SS, ancien général de l'armée de Pinochet, emprisonné pour sa participation aux tortures pendant la dictature militaire. Des cosaques montent une opération pour le libérer. Ce serait "la fin de l'histoire."

Au milieu, les services secrets russes jouent un trouble double jeu.

Luis Sepùlveda, emprisonné par la dictature quand il était étudiant, puis contraint à l'exil, a clairement choisi son camp.

 

"L'ombre de ce que nous avons été ne pardonne pas."

"Sa nostalgie chilienne n'était qu'une façon de conjurer l'oubli de la tempête qui, en 1991, avait tout détruit, l'histoire, les luttes présentes, l'avenir scientifique de l'humanité, car de tout cela il ne restait plus qu'une armée de vieillards tristes croulant sous les médailles, de taciturnes héros du travail, de héros stupéfaits de l'Union soviétique, d'héroïnes pétrifiées du communisme, qui avaient vu la patrie soviétique éclater en mille morceaux et le capitalisme triompher sans tirer une seule balle."

"C'était les cadres politiques de confiance, ceux qui n'avaient jamais tenu une machette de coupeur de canne, senti l'odeur maudite de la jungle ou vu le sang couler ailleurs qu'au cinéma."

"Alberto Bachelet, alors général de l'armée de l'air, était resté fidèle à Allende, et qu'il avait payé cette loyauté au prix fort en étant frappé, insulté,  torturé et assassiné par ses propres frères d'armes."

"Bénie soit sa Sainteté Pie XII qui a donné l'ordre de sauver les camarades SS."

 

08:55 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature, polar

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.