Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2018

entre OSS 117 et Les tontons flingueurs

San-Antonio chez les Gones

Michaël Sanlaville

d'après l'univers créé par Frédéric Dard

éditions Casterman

 

J'ai commencé à lire San-Antonio quand j'étais adolescent. Probablement parfois en "oubliant" de faire mes devoirs scolaires. J'étais accro. J'aimais le style. San-Antonio c'est Céline à la portée de toutes les bourses, et sans l'antisémitisme. Mais c'est aussi le machisme sans complexe.

Michaël Sanlaville parvient à restituer l'esprit de San-Antonio. Il ne va peut-être pas assez loin dans la déconstruction la langue.

 

08:14 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.