Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2018

Jacquerie

Jacquou le croquant

Eugène Le Roy

Adaptation : Christophe Lemoine

Dessins : Cécile

Couleurs : Mariacristina Federico

éditions Le Monde et Glénat

Les grands classiques de la littérature en Bande dessinée

 

Un grand roman politique du XIXe siècle, paru en feuilleton, comme cela se faisait beaucoup à l'époque. Eugène Le Roy est républicain, anticlérical, franc-maçon, libre penseur. Et tout cela se retranscrit dans le roman qui met en scène le prolétariat agraire opposé à une famille d'aristocrates exploiteurs et tout puissants, puisque l'action se passe pendant la Restauration. Dans le roman, la révolution de 1830 (la chute de Charles X) sauve Jacquou de la peine de mort.

Les parents d'Eugène Le Roy appartenaient à la domesticité d'un riche aristocrate qui lui a payé ses études dans un collège des Frères des écoles chrétiennes. Mais Eugène Le Roy refuse d'entrer au petit séminaire.

Républicain et anti-clérical, Eugène fait la part des choses dans Jacquou : il y a l'horrible Comte responsable de la mort des ses parents, mais aussi un gentil noble, de longue lignée mais désargenté qui aide Jacquou ; il a y le curé à la solde du Comte, mais aussi le bon curé qui recueille Jacquou, lui lit la Déclaration des Droits de l'Homme...et est démis de ses fonctions par l'évêque.   

Pendant le Second Empire, Le Roy sera classé sur la liste des opposants. Il deviendra "franc-tireur"  (on dirait aujourd'hui "franc-tireur et partisan", "résistant" ou "guérillero"), après la défaite de 1870, pour continuer à lutter contre les Prussiens qui occupaient une partie de la France et encerclaient Paris. Les Prussiens passaient immédiatement par les armes ces combattants qui n'appartenaient pas à l'armée régulière.

J'avoue ne pas avoir vu le film sorti il y a une dizaine d'années.

 

15:35 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, littérature

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.