Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2018

150 caricatures de Victor Hugo

Hugo à la une

Maison de Victor Hugo

Place des Vosges, Paris

Jusqu'au 6 janvier 2019

 

C'est à partir de 1830 que Victor Hugo commence à apparaitre caricaturé dans la presse. La liberté retrouvée après la "révolution de Juillet" permet un essor de la presse, en particulier de la presse satirique. La "bataille" d'Hernani en 1830 et Notre Dame de Paris en 1832 mettent Victor Hugo sous les feux de l'actualité. Les caricaturistes de l'époque le représentent avec un front démesuré.

"C'est en 1849 que je suis devenu républicain" note Hugo. La presse conservatrice le prend pour cible. A l'Assemblée où il a été élu, il vote avec la gauche. En 1850, il s'oppose à la Loi Falloux trop favorable à l'enseignement religieux., au nom de la liberté de penser. La presse de droite le caricature avec des symboles franc-maçons gravés sur le front, alors qu'il ne l'a jamais été.

Comme chacun sait, il s'oppose au Coup d'Etat de "Napoléon le petit", et part en exil. La consigne est alors de l'ignorer. Les dernières années de l'Empire étant plus libérales, impossible d'ignorer "La légende des siècles", "les travailleurs de la mer", et surtout "Les misérables."

Avec l'âge, son image évolue : il a les cheveux et la barbe blancs. Les caricaturistes sont plus à l'aise dans l'ironie que dans la louange. Au risque de l'impopularité, il demande inlassablement l'amnistie pour les Communards et l'abolition de la peine de mort. Il est battu aux élections par un réactionnaire, mais est élu au Sénat en 1876.

Sa mort et son entrée au Panthéon seront une nouvelle occasion pour les caricaturistes.

Si vous passez par Paris, n'hésitez pas à profiter de cette exposition. Si vous ne connaissez pas la maison de Victor Hugo, c'est une excellente occasion de voir un intérieur bourgeois de la fin du XIXe siècle.

 

08:27 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.