Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2018

Picasso, le mysogine

Picasso

Si jamais je mourais 1938/1973

Sophie Chauveau

éditions Télémaque

 

De Sophie Chauveau, j'ai lu ses biographies des peintres italiens de la Renaissance, ainsi que son Diderot. Son "Picasso" montre une femme fascinée par le génie du peintre mais supportant mal l'attitude de Pablo envers ses femmes successives, officielles ou non, ainsi qu'avec ses enfants, portant son nom ou pas. "Sa cruauté envers Dora, giflée à tour de bras,  est illimitée." "Il peint avec le sang des autres."

 

"Il est maussade, râleur, de mauvaise humeur, tricheur, menteur et colérique."

"Si on était pas malheureux, on ne ferait pas de peinture."

"Trop riche, trop célèbre, trop talentueux". "Peintre "dégénéré" mais mondialement connu"

"En vieillissant, ses thèmes sont de plus en plus sexuels". "Il ne s'intéresse plus qu'au sexe."

"Son pinceau est un substitut de son sexe."

08:33 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : picasso

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.