Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2019

La peintre et sa modèle

Portrait de la jeune fille en feu

de Céline Sciama

avec Noémie Merlant, Adèle Haenel

Prix du meilleur scénario, Cannes 2019

 

1770, Héloïse, jeune noble, est sortie du couvent pour se marier. Mariage arrangé, bien entendu. Elle n'a aucune idée de son futur mari, mais un portrait d'elle doit être peint pour être expédié à celui-ci. Héloïse refuse de poser pour un portrait. Une jeune femme de son âge lui est présentée comme "dame de compagnie". Elle regarde intensément Héloïse et est capable de dessiner ses traits de mémoire. Une profonde et tendre affection unit bientôt les deux femmes.

Un ode à la sororité entre deux femmes intelligentes et belles. Une évocation de la condition féminine au XVIIIe siècle.

Adèle Haenel m'avait beaucoup impressionné dans "Les combattants" en 2014. Dans un rôle tout à fait différent, en costume d'époque, elle est tout aussi convaincante.

J'ai découvert Noémie Merlant. Je ne le regrette pas.

 

 

08:38 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.