Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2020

Holodomor

L'ombre de Staline

d'Agnieszka Holland

avec James Norton et Vanessa Kinby

 

1933 : Gareth Jones, conseiller diplomatique du Premier ministre Lloyd George, devient célèbre par un entretien avec Hitler, réalisé par l'entremise de son patron. Il voudrait récidiver en allant à Moscou rencontrer Staline en personne. Il a des questions à lui poser parce que les chiffres donnés par la propagande soviétique ne peuvent pas être réels.

Bien entendu, les journalistes occidentaux doivent s'en tenir à la version officielle : la merveilleuse réussite du communisme sous la conduite de Staline.

Il décide de s'échapper pour découvrir la réalité ukrainienne. Et il découvre l'horreur. L'Holodomor, c'est 4 millions de morts en Ukraine, de faim et de froid, de 31 à 33. La météo n'y est pour rien. La faute repose sur la collectivisation à marche forcée, au détriment des paysans. Aujourd'hui, on parlerait de "crime contre l'humanité".

Ce film, monté comme un "thriller", est une leçon d'histoire sur le totalitarisme.

En second plan se trouve également le débat sur le rôle des journalistes face à la propagande. Ont-ils le droit de taire la réalité, par lâcheté, face à la propagande que certains appellent aujourd'hui les "réalités alternatives" ou les "fake news" ?

Le héros est un lanceur d'alerte avant l'heure. Mais qui se soucie du sort de l'Ukraine quand le danger nazi est à nos portes ? Gareth Jones sera assassiné deux ans plus tard...

 

19:07 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.