Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2021

les coulisses de l'assemblée nationale

Palais Bourbon

Kokopello

couleur : Christian Lerolle

éditions Dargaud /Seuil

 

 

Après quelques mois de démarches, l'auteur est autorisé à suivre les travaux de l'Assemblée nationale. Il suit particulièrement une douzaine de député(e), de divers groupes politiques, sauf le FN. Il restera en immersion pendant deux ans, de jour, et parfois de nuit.

Il explique le fonctionnement de la "machine" que je perçois conne un dis-fonctionnement à l'aune de mes plus de 30 ans au parlement européen.

Je considère comme un dis-fonctionnement les séances qui se terminent au milieu de la nuit, les débats sur chaque amendement, la possibilité de déposer des milliers d'amendements pour bloquer le fonctionnement de l'assemblée, comme l'a fait "La France insoumise" déposant 22 000 amendements sur le même projet de loi. Le Parlement européen a pris des mesures pour empêcher la travail de sape, il n'y a pas de raison pour que l'Assemblée n'y parvienne pas.

L'auteur explique très bien que le travail de député(e) ne se fait pas uniquement à l'assemblée, et encore moins en séance plénière. Certains sites font de classements de dépôts de textes, mais les députés le plus souvent réélus sont ceux qui passent l'essentiel de leur temps dans leur circonscription. Et les électeurs qui viennent les voir ne sont pas là pour discuter des hautes valeurs de la démocratie mais pour obtenir une aide. Le parlementaire doit alors se transformer en assistante sociale, à moins qu'il n'en charge un(e) assistant(e).

Au total, une BD très pédagogique avec de l'humour, mais pas très critique...

 

"Le député est le curé laïc de la République" (Luc Carvounas)

 

 

15:06 Publié dans vie politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, politique

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.