Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2017

Mossoul photographiée, Mossoul libérée

Visa pour l'image

Festival international de Photojournalisme

Perpignan

Jusqu'au 17 septembre

 

25 expositions gratuites dans toutes la ville. Mais avec des lieux d'expositions assez concentrés.

Toujours une année d'actualité par des images chocs.

Contrairement aux années précédentes peu d'expositions de photos de migrants. Sauf des 2.000 Afghans réfugiés aux USA parce qu'ils travaillaient pour les Américains, menacés de mort dans leur pays. Pas très bien traités...

Quatre expositions sur Mossoul, dont celle de Laurent van der Stockt à partir de photos réalisées pour Le Monde. Il reçoit le "Visa d'Or". Beaucoup plus de photos dans l'exposition que dans le journal !

Deux expositions prouvent une nouvelle fois que le noir et blanc peut avoir une force visuelle très forte : celle sur les Berbères du Maroc, celle sur le tremblement de terre de l'année dernière en Italie et celle regroupant les photos prises dans une réserve des Lakotas : alcool et méthamphétamine.

Des surprises : "Inchallah Cuba" sur l'Islam à Cuba et "les veuves" sur la situation des veuves en Inde, en Bosnie et en Ouganda.

Peu d'expositions sur l'Afrique, ce qui est inhabituel

L'expo qui m'a le plus frappé : "développement et pollution" de Lu Guang montrant la pollution en Chine.

Les organisateurs ont refusé les photos consacrés aux attentats : pas de pub pour les terroristes !

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.