Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2018

La dernière aventure de Bernie Gunther

Bleu de Prusse

Philip Kerr

éditions du Seuil

 

Comme l'ami Frédéric Dubuisson, je suis triste de la disparition de Jean-François Parot. Philip Kerr, un autre de mes auteurs préférés, alliant, lui aussi, l'Histoire et les histoires, vient également de disparaître. Sur la couverture de son livre son nom est cinq fois plus gros que le titre du roman. Preuve qui ne trompe pas : on achète un Philip Kerr, comme on achetait un Jean-François Parot, avec la garantie de passer de bons moments de lecture.

"Bleu de Prusse" était la couleur de la veste d'uniforme des soldats allemands pendant la Première Guerre Mondiale. Comme le "bleu horizon" chez nous. Pas vraiment pratique pour ne pas être vu. Sans parler du pantalon "garance"... "Bleu de Prusse" devient le mot de passe choisi par Bernie Gunther, le héros policier habituel de Philip Kerr.

Social-démocrate perdu au milieu des nazis, il est chargé de découvrir l'assassin d'un ingénieur abattu sur la terrasse du Berghof, le "nid d'aigle" du Führer...qui doit justement venir y fêter ses cinquante ans, à la veille de la guerre.

Non seulement Bernie trouvera le coupable, même pas Juif, à la grande déception des nazis, mais il découvrira également quel panier de crabes corrompus dirige l'Allemagne nazie par la terreur.

En 1956, le numéro 2 de la Stasi, ancien nazi, veut l'obliger à devenir tueur à son service. Bernie doit fuir, poursuivi par les tueurs est-allemands.

Bien entendu, les deux histoires se croisent.

 

08:12 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, littérature

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.