Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2018

une intrigue policière originale à la "Belle époque"

Le détective de Freud

Olivier Barde Cabuçon

Babel noir

 

Paris 1911. Un psychanalyste est retrouvé étranglé sur son divan d'analyse. Sigmund Freud demande à un autre de ses disciples, le Dr du Barrail; d'enquêter en prenant contact avec les patients du confrère assassiné. S'en suit une belle galerie de portraits.

Dont un député à qui l'auteur prête une réplique de Waldeck Rousseau ("Je suis un républicain modéré mais je ne suis pas modérément républicain") , ainsi qu'une de Raymond Poincarré ("Ce qui nous sépare, c'est toute la question religieuse.")

Jung participe à l'enquête. Le disciple préféré s'éloigne du maître :"l'apport de Freud est monumental mais réduire l'Inconscient à la sexualité est une erreur, ainsi que de tout rapporter à l'enfance. A côté du Conscient et de l'Inconscient individuel, il existe également un Inconscient collectif représenté par des symboles qu'on retrouve dans nos rêves mais aussi dans l'art comme dans la religion."

 

"Il y a trois sortes  de personnes qui disent la vérité : les sots, les enfants et les ivrognes."

"Le vêtement est la barrière entre les différentes classes sociales."

"Les nostalgiques de l'ordre ancien, ls antisémites et les populistes vont finalement prendre le dessus. Ne vous y trompez pas, la peur de l'avenir va pousser les nations à se replier sur elles-mêmes et chercher au-dehors un bouc émissaire à chacun de ses problèmes."

 

18:47 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, littérature

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.