Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2019

Quelle vie ont eu nos grands-parents ?

Histoire de Rose et Jean Duchemin

Alphonse Karr

éditions des falaises

 

Mon fils m'a ramené d'Etretat, berceau de la famille Vallin, un petit livre racontant la vie de Rose Duchemin, née Vallin.

Une vie de dur labeur, à la limite de la misère ("nous étions pauvres honteux"). Une vie à demander au boulanger de pouvoir payer le pain, principale nourriture avec les pommes de terre, à crédit, au retour de pêche.

Sur la couverture on voit des femmes, et des hommes, tourner autour du cabestan pour remonter le bateau de pêche sur les galets. Une scène racontée par ma grand-mère paternelle. Les femmes attendaient sur la grève. Dès que les bateaux étaient en vue, le rappel était lancé pour que toutes les disponibles viennent tourner afin de remonter les cordes, et donc les bateaux.

Rose, treizième enfant de la maison Vallin, mariée en 1815 afin de son mari soit exempté de partir à la guerre de Napoléon.

Jean Duchemin était marin. Mais si pauvre qu'il n'avait pas de filet pour participer à la pêche. ("il faut six filets pour avoir son lot à la pêche du hareng") Seule solution : prendre un crédit. Une pêche difficile puisque déjà à l'époque les marins se plaignaient que les harengs aient quitté nos côtes. "Nous avons à présent un pays bien triste pour la pêche, nos côtes sont stériles."

Rose élèvera seize enfants. Sept garçons et neuf filles.  "Il ne faut pas crier après les enfants pour se faire craindre, on est plutôt servi à les prendre par la douceur. Quand on crie après eux, ils vous haïssent de suite ". La mer lui prendra deux garçons, dont l'ainé.

Aujourd'hui une école d'Etretat porte le nom de Rose Duchemin.

Alphonse Karr, romancier et journaliste (il fut même rédacteur en chef du Figaro de 1836 à 39) prête sa plume pour raconter la vie de Rose, en certifiant qu'il a reproduit fidèlement son récit.

 

 

17:49 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : littérature, histoire

Commentaires

Mes parents ne m’ont jamais criés dessus. Je ne peux que les aimer de tout mon coeur

Écrit par : vallin jerome | 14/08/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.