Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2019

1515

François 1er

Scénario : Dobbs

Historienne : Florence Alazard

dessin et couleur : Chaiko

Les grands personnages de l'histoire en bandes dessinées

Le Monde / Glénat / Fayard

 

Tout le monde connait 1515, Marignan, date facile à mémoriser. 1525, Pavie est une date essentielle mais moins présente dans la mémoire nationale car Pavie est une bataille perdue, comme Marignan aurait pu l'être. Tellement perdue que le roi est fait prisonnier. Une défaite qui coûtera à la France une forte rançon et la mise en gage à Madrid des fils du roi, dont le futur Henri II qui en gardera un très mauvais souvenir. Et pour la France la perte de la Bourgogne et la fin des ambitions sur le Milanais et Naples.

L'album souligne la confrontation entre le roi et la noblesse qui cultive une culture du "mécontentement". Conflit permanent également avec le "parlement".

Les auteurs ont décidé d'arrêter le récit en 1534, alors que François 1er a régné jusqu'en 1547,  afin de mieux décrire les scènes depuis l'enfance jusqu'au départ de Jacques Cartier vers les Amériques. Laissant ainsi de côté la naissance de la controverse religieuse. "Les membres du Parlement s'opposent à la clémence toute particulière manifestée envers les hérétiques." "Il est grand temps que le parlement comprenne  qu'il n'est en rien autorisé à se mêler d'affaires d'Etat et qu'il doit s'en tenir à son rôle judiciaire." Querelle que l'on retrouvera sous Louis XV et Louis XVI.

L'album montre bien l'opposition entre François et Charles Quint, tous deux tentant d'amener Henri VIII dans leur camp.

Il montre également les trois femmes de grande influence : sa mère, Louise de Savoie, régente du royaume quand son fils est à la guerre, ou prisonnier. Elle négociera la paix, "la paix des dames " avec les Habsbourg. Sa soeur Marguerite devenue Marguerite de Navarre par son mariage avec le Roi de Navarre. Elle est restée dans l'histoire sous ce nom. Et enfin Anne de Pisseleu, devenue favorite après le décès de la reine Claude.

 

 

11:47 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, histoire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.