Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2020

Didier Daeninckx donne de ses nouvelles

Le roman noir de l'Histoire

Didier Daeninck

éditions Verdier

 

Ce gros livre, de plus de 800 pages, n'est pas un roman, ni un livre d'Histoire, au sens habituel du terme.

C'est un livre d'histoires qui montre l'étendue du talent de Didier Daeninck, son imagination, sa facilité d'écriture. 76 nouvelles, de longueurs variables, écrites au fil de ses 40 ans de création, en plus de sa trentaine de romans.

Ce livre est préfacé par l'historien Patrick Boucheron qui souligne "son art de la chute". Ce qui est effectivement essentiel pour un conteur d'histoires.

Une oeuvre ancrée dans la réalité sociale, politique et historique. Une oeuvre "noire", avec pourtant beaucoup d'humour...noir bien sûr.

Comme beaucoup, j'ai découvert Didier Daeninck en 1984 avec "Meurtres pour mémoire" demeuré un classique de la littérature de la "Série noire".

"Compagnon de route" du Parti Communiste Français toute sa vie, Didier Daeninck a pris ses distances à l'occasion d'élections municipales à Aubervilliers en 2008, ne supportant plus les mensonges sur la période de la deuxième guerre mondiale, préférant soutenir le socialiste Jacques Salvator qui sera élu maire, et qui est, malheureusement aujourd'hui décédé. "Ma conviction est qu'une forme d'engagement communiste a fait son temps, que son dynamisme s'est épuisé et que n'en subsiste que sa caricature grimaçante."

Didier Daeninck est né en 1949, lui aussi. Il lui reste donc du temps pour écrire de passionnants romans policiers progressistes et empreints d'humanité.

 

 

18:29 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.