Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2020

Reine vierge ?

Elisabeth 1ere

scénario : Vincent Delmas

historien : Michel Duchein

story-board : Christophe Regnault

dessin : Andréa Meloni

couleurs : Arancia Studio

Le Monde / Glénat / Fayard

 

 

Fille d'Henri VIII et d'Anne Boleyn, elle monte sur le trône au décès de sa demi soeur aînée, Marie Tudor, ultra catholique restée dans l'Histoire avec le surnom de "Bloody Mary", Marie "la sanglante".

Elisabeth tentera d'apaiser les querelles religieuses. "Mon intention n'est pas d'ouvrir une fenêtre sur l'âme des hommes". A une courte majorité le Parlement décide de faire d'Elisabeth le "gouverneur suprême de l'Eglise d'Angleterre" et exige un souverain anglais et protestant.

Le Roi de France, mal inspiré proclame Elisabeth bâtarde puisqu' enfant d'une union non reconnue par l'Eglise, et proclame que la véritable Reine d'Angleterre est Marie Stuart, Reine d'Ecosse, veuve du Roi François II. Une lutte à mort s'engage entre les deux Reines.  Le Pape s'en mêle également :"Nous délions ses sujets de toute obéissance envers elle, et nous interdisons à tous de lui obéir, sous peine de malédiction."

Sa vie sexuelle est , et restera, un mystère. "Si vous vous mariez, vous ne serez plus que Reine, tandis que si vous restez seule, vous serez à la fois roi et reine" lui souffle un conseiller.

La BD, à travers les dialogues, montre les opinions contradictoires de cette époque troublée mais dont le bilan peut être considéré comme globalement positif.

 

"Ma première résolution sera de lutter contre la vie dispendieuse de la Cour. Je veux que chaque denier du trésor soit dépensé dans le souci du bien-être de mon peuple. Les guerres sont terriblement coûteuses, c'est pourquoi je défendrai l'Angleterre mais ne chercherai pas à étendre ses frontières."

 

08:00 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, histoire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.