Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2020

Sans tabou

Le vrai sexe de la vraie vie

Cy(prine)

éditions Lapin

La dessinatrice, illustratrice, Cy fait des dessins sur le blog madmoiZelle.com., sans tabou.

Pour celles et ceux qui,  comme moi,  ne savaient pas,  la cyprine est la sécrétion vaginale qui aide à ce que tout se passe en douceur, au moins dans une sexualité hétérosexuelle traditionnelle, et que l'on considère généralement comme une preuve d'excitation minimum.

Mais dans ses dessins Cy va bien au delà de cette sexualité là.

Je dois avouer que j'ai appris des choses. En particulier sur des sujets sur lesquels je ne m'étais jamais posé de question. Par exemple sur la sexualité des handicapés moteur.

Sur le plan graphique, l'originalité de Cy est d'utiliser des crayons de couleurs.

Le résultat est convainquant. Un deuxième tome est sorti !

 

08:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, bd

14/12/2008

les parlementaires européens vont-ils "aux putes" ?

Les putes du Parlement européen

 

Lundi, c'est Strasbourg. Une fois par mois, pendant quatre jours, c'est là que siège le Parlement européen.

 

La presse a abondamment repris les allégations d'une parlementaire allemande, libérale, selon qui ses pairs se rendent à Strasbourg en "colonie de vacances".

 

Elle ose ajouter : "ils ne travaillent pas et vont voir les prostituées".

 

Si cela est vrai, c'est dans une extrême discrétion, et aussi bien en dehors des heures de travail que pendant. A moins que les fantasmes de cette dame la portent à croire que ses collègues sont capables, non stop,  de fréquenter 24 heures sur 24 et pendant quatre jours, des dames monnayant leurs faveurs.

 

Là où je suis certain que cette dame délire, c'est quand elle déclare "Les rues qui mènent au Parlement en sont pleines. On ne peut pas ne pas les voir."

Si, on peut ne pas les voir. Cela fait presque trente ans que je ne les vois pas,  alors que je fais chaque jour à pied le trajet de mon hôtel (où je n'ai jamais remarqué de professionnelles de ce type) au Parlement, et retour le soir.

Ce qui m'agace, c'est qu'aucun des journaux qui se sont délectés de ces conneries, dont Libération, n'ont apporté de démenti, alors qu'il est si simple de vérifier : voit-on, ou non, des putes dans les rues qui mènent au Parlement européen ?

Il y a, probablement et malheureusement, des prostituées à Strasbourg, comme dans toutes les grandes villes du monde.

Certains parlementaires cèdent-ils à la tentation ? C'est possible, peut-être même probable, même si je serais bien incapable d'en citer un seul, car je n'en ai jamais vu en pareille compagnie.

Mais comment ne pas voir que cette élue se fait de la publicité de façon honteuse,  à quelques mois des élections européennes,  en jetant, injustement, l'opprobre sur ses collègues ?

Comment ne pas voir que la presse préfère repaître ses lecteurs de ces mensonges, parce que l'anti parlementarisme démagogique a toujours fait vendre du papier,  au lieu de procéder à une vérification rapide et aisée ?

   

 

08:00 Publié dans EUROPE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, sexe