Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2019

La classe silencieuse

La révolution silencieuse

de Lars Kraume

Inspiré d'une histoire vraie

Sélection Festival du film de Berlin

 

Au moment de l'insurrection de Budapest, en 1956, des élèves d'une classe de terminale, en Allemagne de l'Est, décident de respecter deux minutes de silence au début de leur cours d'histoire, en hommage aux victimes hongroises.

Ils ont beau affirmer que leur action visait à rendre hommage au footballeur Puskàs, capitaine de l'équipe hongroise, l'excuse tient d'autant moins que seule une radio émettant depuis l'Allemagne de l'Ouest a donné l'information...et qu'elle était érronnée !

L'affaire remonte jusqu'au ministre de l'éducation lui même, ce qui prouve la crispation, et même la paranoïa,  du pouvoir communiste.

Pour ces élèves, le chantage, pour qu'ils dénoncent les meneurs,  consiste à les menacer de les empêcher d'avoir leur "Abitur" (le Baccalauréat allemand).

Le titre allemand, "La classe silencieuse" correspond mieux au film, mais il est vrai que ce silence est un cri en faveur de la liberté.

Le réalisateur, Lars Kraume, s'était déjà fait remarquer par son film "Fritz Bauer, un héros allemand" qui traitait également de l'après guerre en Allemagne. Intéressant , puisque Kraume est né au début des années 70. Un signe prouvant que les jeunes Allemands ne sont pas indifférents à l'histoire de leur pays dans l'après guerre.

 

 

09:43 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.