Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2017

crise de la quarantaine

Rock'N Roll

de et avec Guillaume Canet

avec Marion Cotillard, Camille Rowe

et la participation de Johny Hallyday, Yvan Attal, Kev Adams, Gilles Lellouche

 

Je fais partie des spectateurs qui aiment "le film dans le film", depuis "La nuit américaine". Rock'n Roll fait penser également à "Vie privée".

Dur de ne plus jouer les jeunes premiers mais les pères d'adulte, même un jeune père. Surtout quand l'actrice qui joue le rôle de la fille (Camille Rowe) vous balance à la tête une image de "vieux"un peu ringard. Ce décalage entre le ressenti par la quadragénaire et l'image perçue par les jeunes est accentué par la rencontre avec Kev Adams, l'idole des adolescents.

Si les acteurs, les chanteurs, les hommes politiques peuvent être particulièrement sensibles à leur image, nous sommes tous susceptibles d'être surpris en découvrant l'image que certaines personnes ont de nous.

Ajouter à la peur de vieillir, et de voir les marques du temps passé qui peuvent nous conduire vers la chirurgie esthétique.

A partir de ce thème, le cinquième film de Guillaume Canet est un exercice d'auto-dérision généralement assez drôle.

Canet en fait des tonnes, même un peu trop. Marion Cotillard est excellente. La participation de Johnny est sublime, encore plus fort que Canet dans l'auto-dérision.

J'ai moins aimé la fin qui tourne au Grand Guignol à coups d'effets spéciaux.

 

10:46 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.