Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2017

journal d'un conseiller à Matignon

Désintégration

Texte : Matthieu Angotti

Dessin : Robin Recht

éditions Delcourt

 

Matthieu Angotti était conseiller auprès du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault. Il raconte, Robin Recht met en dessins, très sobres,  et en scène. Ils racontent Matignon à partir d'un exemple concret : la réforme de la politique d'intégration, en 2013, sa préparation et sa "désintégration".

Matthieu a 35 ans, il vient du milieu associatif, après n'avoir fait "que" HEC, au milieu de tous ces Enarques. Afin d'inspirer le futur plan gouvernemental, il créé des groupes de travail inter-ministériels, largement ouverts aux associations.

Avec sa "correspondante" au ministère de l'intérieur, conseillère auprès de Manuel Valls, "le courant passe bien si l'on évite de parler des Roms et des demandeurs d'asile."

"Les Roms n'ont rien à voir avec les Gitans qui sont Français depuis des siècles. Les Roms sont sédentaires, ne jouent pas de la guitare et rêvent d'un appartement. Ce sont des migrants pauvres. Ils s'installent où ils peuvent en bricolant des bidonvilles."

"Tout le monde aime défendre les pauvres, l'intégration, c'est une autre histoire."

"Cessons de tout mélanger. Il y a l'immigration d'un coté, et c'est un vaste sujet. Il y a l'intégration de l'autre. Ce ne sont pas des étrangers de passage, ni tout juste arrivés. Ce sont des gens qui sont là pour longtemps et même, pour l'essentiel, nés en France."Le but est de lutter contre les discriminations "avec cette folie du renvoi systématique aux origines."

"Je veux fonder notre action sur l'accès de tous au droit commun pour que la Nation demeure et se renforce avec des citoyens dont la diversité d'origine, de culture et de religion est plus vaste aujourd'hui qu'hier." (Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre).

"Pas de dérive vers les controverses ethniques ou religieuses, juste le droit commun pour tous."

Angotti pense à son aïeul qui a quitté la pauvreté de la Calabre pour construire une nouvelle vie en France. Plus personne ne doute des capacités d'intégration des "Ritals".

Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, n'est pas vraiment sur la même longueur d'onde : "les Roms ont vocation à retourner en Roumanie ou en Bulgarie". L'expulsion de Léonarda, Rom originaire du Kosovo,  arrêtée lors d'une sortie scolaire donnera un éclairage médiatique à la question.

Epilogue : Après le remplacement de Jean-Marc Ayrault par Manuel Valls, malgré la publication du poste au Journal Officiel, aucun Délégué interministériel chargé des politiques d'intégration n'a jamais été nommé, aucun plan d'action gouvernemental n'a été mis en œuvre.

Le nouveau Premier Ministre, Espagnol parfaitement intégré, considère probablement qu'il n'y a pas besoin de mesures spécifiques pour y parvenir...

 

"Ô joie d'être à l'endroit où il faut être. Entre soi. En oubliant le monde autour."

Anecdote : "tout le monde a pleuré la mort de Bérégovoy, mais Balladur a interdit aux secrétaires d'aller aux obsèques."

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.