Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2018

SNCF : les privilégiés ?

Statut des cheminots

 

L'ancien cheminot que je suis se sent concerné par le débat actuel sur la disparition du statut des cheminots.

En période de chômage je comprends qu'un statut garantissant la stabilité de l'emploi puisse faire des envieux. Fonctionnaires, postiers, autrefois électriciens etc.Est-ce si mal d'avoir une certaine garantie de l'emploi ? Garantie qui ne fonctionne pas en cas de faute grave...

Tickets gratuits ? J'en ai profité. J'ai été heureux d'en faire profiter ma femme et mes enfants, tant qu'ils étaient à charge. J'ai été heureux d'en faire profiter mes parents, une fois par an. Moins bien que les voyages gratuits des compagnies aériennes, mais un indéniable avantage. On ne me fera jamais croire que cela "plombe" les comptes de la SNCF, mais je comprends que cela puisse faire des jaloux.

La retraite ? Elle devrait, comme pour les travailleurs du privé, être liée à la pénibilité, aux horaires de travail. Tout le monde sait que le travail en 3X8, ou le travail de nuit systématique est nocif pour la santé. Je concède qu'il n'y a aucune raison pour que celles et ceux qui travaillent à la SNCF dans des bureaux, avec des horaires de bureaux, partent plus tôt à la retraite. Ceux qui, comme moi, se sont longtemps levés de bonne heure, parfois à deux heures de la nuit, pour aller travailler,  savent qu'il n'est pas possible de tenir comme ça jusqu'à 65 ans.

Dernière remarque : quand j'ai quitté la SNCF, et tous les avantages de son statut, j'ai doublé mon salaire...

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.