Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2019

le beau Philippe

Philippe le Bel

Scénario : Mathieu Gabella

Historiens : Etienne Anheim et Valérie Theis

Dessin : Christophe Regnault

Les grands personnages de l'histoire en bandes dessinées

Le Monde / Glénat / Fayard

 

Quand il est question de Philippe le Bel, la première chose qui vient généralement à l'esprit est sa décision d'éliminer les Templiers. Dans cet album, cela ne prend qu'une page.

Par contre il est beaucoup question de son affrontement avec le Pape Boniface VIII, avec en arrière plan cette grande controverse également soulevée par Frédéric Barberousse, Empereur germanique : du Pape ou du Roi, qui doit avoir la prépondérance ? Henri VIII d'Angleterre a tranché de manière radicale en créant sa propre Eglise.

En geste d'apaisement le Pape a fait du grand-père de Philippe, Louis IX, un Saint.

Une autre grande affaire de son règne fut la défaite contre les Flamands qui encore aujourd'hui fêtent cette "bataille des éperons d'or", éperons des nobles français, encore pendus dans la cathédrale de Courtrai.

Philippe s'appuie sur un cercle de fidèles issus de la petite noblesse, mais compétents dans les domaines juridiques et financier. Ce qui était important car le roi était toujours en quête de ressources.

"En essayant d'étendre et de développer le pouvoir de la monarchie Philippe le Bel s'était engagé dans un processus de construction de l'Etat royal dont il avait sous-estimé le coût, un coût que personne n'était prêt à assumer."

"La tâche de l'historien n'est pas de ressusciter le passé, mais de le rendre intelligible"

 

18:38 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, histoire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.