Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2020

Histoires franco-allemandes

Notre histoire

1922/1945

Hélie de Saint Marc et August von Kageneck

"J'ai lu" 7357

Tout pourrait opposer Hélie de Saint Marc, ancien résistant (à 19 ans) déporté à Buchenwald,  et August von Kageneck, officier de "panzers".

Ils dialoguent et se racontent leurs parcours. Tous les deux nés en 1922 , avec des noms à particule, dans des familles nombreuses très catholiques, scolarisés chez les Jésuites avant d'embrasser une carrière militaire d'officier. "J'ai chercher à Saint-Cyr, puis à la Légion étrangère, la fraternité que j'avais connue dans la Résistance et à Buchenwald" (HMS).

"La déportation m'a décapé de mes préjugés. J'ai appris à douter. J'ai découvert l'infini des hommes, sans distinction de race ou de culture." (HSM)

"J'ai toujours été fasciné de voir à quel point des êtres sensés, parfois d'une grande intelligence, en arrivent à tenir des propos ignobles et absurdes comme si l'antisémitisme était une maladie de la raison" (HSM)

"Après la guerre, j'ai découvert que la Wehrmacht fut non seulement complice mais parfois coupable des crimes commis au nom de l'idéologie nazie." (AK)

"L'Histoire ne juge jamais que les vaincus." "L'Histoire est un remède au totalitarisme. Elle enseigne qu'il n'y a pas d'actes isolés, seulement des enchaînements. Un pays sans Histoire ne serait pas un pays sans malheurs, mais un pays sans valeurs" (HSM)

"Il y a, de façon permanente, près de trente conflits sur la surface du globe. Il faudra bien que des hommes et des femmes continuent à consacrer leur vie à la défense d'une collectivité nationale." (HSM)

"Je suis évidemment très favorable à une Europe unissant les destins de pays voisins. Construire une communauté dotée d'un pouvoir fort, et notamment une vraie politique de sécurité, me semble tout à fait normal et même inéluctable. Ce qui importe, c'est d'encourager le sentiment que nos deux pays sont liés par une communauté de destins." (AK)

 

 

08:44 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.