Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2020

Cadfael se dévoile

Le capuchon du moine

Ellis Peters

10/18 n°1993

 

Maître Bonel meurt en plein repas, en dégustant une succulente perdrix offerte par le prieur du couvent, faisant office d'abbé, en l'absence de celui-ci.

Le poison foudroyant est l'aconit, appelé familièrement "capuchon du moine". Il sort du laboratoire du Frère Catfael, herboriste du couvent. Il a été préparé pour un usage uniquement  et  strictement externe.

A qui profite le crime ? Les héritiers possibles sont les premiers soupçonnés. En particulier le jeune beau fils désigné héritier dans un premier testament. Il fait un coupable idéal pour le sergent des gens d'armes de la ville.

Mais Cadfael n'y croit pas et va plus loin dans les investigations, malgré les obstacles dressés par le faisant fonction d'abbé à qui il doit obéissance.

Tout sera bien car tout se terminera bien.

Ellis Peters, de son vrai nom Edith Pargeter, décédée en 1995, nous a laissé 21 volumes des enquêtes du Frère bénédictin Cadfael, et 10/18 a l'excellente idée de les réimprimer périodiquement.

L'enquête se déroule à la limite de l'Angleterre et du Pays de Galles, au XIIe siècle alors que s'éloigne la guerre entre les troupes du roi Etienne (Stephen) et les partisans de l'impératrice Mathilde. Tous deux ayant pour grand-père Guillaume le Conquérant. Mathilde est "impératrice" car veuve de l'empereur romano-germanique Henri V. Etienne a été reconnu roi d'Angleterre par le pape qui le soutient.

 

 

 

16:41 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : polar, histoire

Commentaires

Excellent série !

Je ne peux que recommander du même auteur la série "les enquêtes de l'inspecteur Felse".

Écrit par : Frédéric Dubuisson | 23/05/2020

merci Frédéric, je le note

Écrit par : jf vallin | 25/05/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.