Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2021

Dujardin en OSS

Alerte rouge en Afrique noire

de Nicolas Bedos

scénario Jean-François Halin

avec Jean Dujardin, Pierre Nimey, Fatou N'Diaye

 

Troisième film pastiche d'OSS, et de James Bond.

Jean Bruce est décédé, au volant de sa Jaguar, en 1963. Nous ne devons pas être très nombreux à avoir lu quelques uns de ses 90 romans lors de notre adolescence. Le héros est Hubert Bonisseur de la Bath qui travaille pour l'"Office of Strategic Service" (OSS) américain, l'ancêtre de la CIA, et non pas pour le SDECE français, le précurseur de la DGSE.

Nicolas Bedos est le digne fils de son père Guy, le roi d'un second degré qui combat la misogynie et le racisme. Il met dans la bouche du héros de telles énormités qu'il est difficile d'ignorer le message. J'espère que personne ne prend au premier degré ses réflexions !

L'intrigue est minimale : l'agent spécial est chargé d'aider un dictateur africain à se faire réélire avec plus de 80% des suffrages dans des élections "libres et transparentes", contre les rebelles communistes. Ordinaire de la "Françafrique"...

L'action se passe en 81. Impossible de ne pas sourire en entendant les âneries de la droite de l'époque qui brandissait la menace des chars russes à Paris en cas de victoire de François Mitterrand. Souvenirs, souvenirs...

 

16:10 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.