Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2022

la Joconde pendant la guerre

La gardienne de Mona Lisa

Peter May

éditions du Rouergue

 

Découverte des ossements d'un soldat allemand, tué d'une balle dans la tête en 1944. Dans le même village, dans la maison qui surplombe l'endroit où les ossements viennent  d'être retrouvés, le meurtre sanglant d'un célèbre critique d'art parisien.

Les deux affaires sont elles liées ? A 70 ans d'intervalle ?  Oui, bien sûr !

Deux affaires, donc : au début de la guerre, avant l'arrivée des Allemands, le déménagement des chefs-d'oeuvre du Louvre, dont la célèbre Mona Lisa. D'abord vers les châteaux de la Loire, puis plus au Sud-Ouest. Georgette est chargée de veiller sur le tableau et reçoit pour cela une formation militaire dans une île des Hébrides (rappel : l'auteur,  Peter May, est Ecossais).

Deux spécialistes allemands des beaux-arts sont chargés de récupérer le tableau, l'un pour le compte d'Hitler, l'autre pour la collection personnelle de  Göring, donc en concurrence.

Après l'arrivée des troupes allemandes, le musée du Jeu de Paume est choisi pour regrouper les oeuvres volées à leurs propriétaires juifs. La conservatrice, Rose Valland, prend tous les risques pour noter les destinations des tableaux spoliés. Ce qui permettra de nombreuses restitutions après guerre.

L'auteur en profite, comme de nombreux romanciers avant lui, pour rappeler que la "Gestapo" française de la rue Lauriston, était encore pire que l'allemande.

L'affaire contemporaine : un marchand d'art parisien et un galliériste berlinois sont sur la piste d'une copie parfaite de Mona Lisa effectuée par un faussaire génial afin de tromper les Allemands en cas de saisie du tableau de Leonardo da Vinci.

Ce qui est inhabituel dans l'affaire criminelle contemporaine, c'est que l'auteur situe l'action dans le cadre de la pandémie donc des masques et des confinements.

En postface, il démêle l'historique du romanesque.

 

07:56 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, histoire, mona lisa

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.