Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/11/2022

expo Elsa Schiaparelli

Schocking !

Les mondes surréalistes d'Elsa Schiaparelli

Musée des Arts Décoratifs

rue de Rivoli, Paris 1er

jusqu'au 22 janvier

 

"Schocking ! est le nom du parfum créé par Elsa Sciaparelli en 1937.

Sur deux étages au MAD une exposition montre les différentes facettes des créations d'Elsa S. qui montrent sa liberté artistique, en particulier dans ses milliers de dessins de robes et d'accessoires.

Dessins qu'elle montrait à ses clients.

"Mondes surréalistes" parce qu'à son arrivée à Paris en 1922 elle a fréquenté les artistes de cette tendance, en particulier Salvador Dali et Man Ray.

Elle s'est également inspirée de la tendance "art déco".

Son installation Place Vendôme en 1935 a été le signe de sa réussite parisienne.

Aujourd'hui, le directeur artistique de la maison Schiap. est l'américain Daniel Roseberry.

 

 

08:11 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, mode

07/11/2022

la rencontre de l'art et de la mode

Années 80

Musée des arts décoratifs (Paris  1er)

jusqu'au 16 avril 2023

 

Les années 80, et l'exposition,  commencent avec l'élection de François Mitterrand, et se terminent avec la chute du mur de Berlin...et du communisme.

Les robes peuvent devenir des tableaux et les sièges des scupltures plus que des "commodités de la conversation".

La "réclame" se fait communication visuelle globale et arrivée du marketing électoral.

Fondation de "Médecins du monde". Pour la première fois, une femme est élue à l'Académie française.

Jack Lang lance "la fête de la musique". Les années 80 sont des années fastes pour la commande publique.

80, c'est l'année de mon premier walkman, pour écouter la musique dans le train entre Paris et Bruxelles. Le début du TGV, malheureusement pas encore entre Paris et Bruxelles. L'année du minitel.

Souffle un vent de fêtes et de libertés, malgré le Sida.

L'exposition montre tout cela...

 

07:53 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo

26/10/2022

De la Peste noire à nos jours

Face aux épidémies

Archives nationales (Paris IVe)

jusqu'au 6 février 2023

catalogue Archives nationales et Michel Lafon

 

Il y a la peste et le choléra...et toutes les autres épidémies en Europe du 14e au 21e siècle : typhus, syphilis, grippes, variole, tuberculose, choléra, fièvre jaune, tuberculose (première cause de mortalité en Europe au début du 19e siècle), diphtérie, poliomyélite, VIH, covid !

Le tableau reprend aussi les solutions apportées, plus efficaces que de martyriser quelques Juifs. Ce qui défoule mais n'a jamais amélioré la situation.

Face à la peste le célèbre médecin de Montpellier Guy de Chauliac semble avoir été plus efficace que Saint Roch dont on se demande aujourd'hui s'il a vraiment existé mais qui a, quand même , donné son nom à la gare de Montpellier et en l'honneur de qui une procession est toujours organisée chaque année.

Les rats porteurs de puces ont une large responsabilité favorisée par la guerre "de cent ans" et les famines. Dans certaines villes, la population a diminué de moitié. Seul avantage : les salaires ont augmenté, dans les villes et les campagnes car la main d'oeuvre manquait.

N'en déplaise aux "antivax" de nos jours l'aristocratie anglaise puis française, à commencé par la famille du Duc d'Orléans,  se sont fait inoculer la variole pour éviter la mort de leurs enfants . Louis XVI lui même a suivi leur exemple en 1774.

"De nombreux milieux refusaient de faire courir un risque immédiat au nom de la protection contre un danger hypothétique".

Le médecin Edward Jenner a observé que les personnes contaminées par la variole bovine n'attrapaient pas la variole. Ce fut le début de la vaccination !

"Le changement des attitudes envers le corps induisait une demande de soins telle que le nombre de médecins s'accrut nettement au XVIIIe siècle"

"Il faut attendre la résurgence de l'épidémie de choléra de la fin du 19e siècle pour que soit mis en oeuvre un programme d'hôpitaux d'épidémie"

"Aux épidémies bactériennes de l'entre deux guerres s'ajoutent, après 1945, les épidémies virales"

Enfants nous avons tous été vaccinés, heureusement, et mon seul regret est qu'aucun vaccin n'ait été découvert contre certaines maladies comme le sida !

L'iconographie est superbe. Je n'ai donc pas résisté à la tentation d'acheter le catalogue qui peret de tout revoir à tête reposée.

 

08:20 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, histoire, épidémies

03/06/2022

Libération de Paris

Musée du général Leclerc

Musée Jean Moulin

Femmes photographes de guerre (jusqu'au 31 décembre)

Place Denfert Rochereau

 

7 000 objets, documents,  journaux d'époque, autorisés ou clandestins, photographies, enregistrements (c'est la première fois que j'entendais la voix de Jean Moulin), objets du quotidien et de la résistance (postes émetteurs/ récepteurs). etc.

Pas seulement la Libération de Paris, puisque l'exposition commence après la première guerre mondiale, avec la montée d'Hitler et Mussolini, les accords de Munich...

Ne pas hésiter à traverser le couloir pour voir l'exposition "femmes photographes de guerre" qui couvre une période beaucoup plus large.

 

08:21 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, expo

03/01/2022

Photos insolites

La vie des formes

John Coplans

Fondation Cartier-Bresson,Paris

 

John Coplans est un photographe britannique installé à New-York à la fin de sa vie. Il expose au MoMA mais aussi en Europe, y compris à Paris.

Pendant les vingt dernières années de sa vie il a pris comme sujet son propre corps. Ou, pour être plus précis des morceaux de son propre corps. Et cela donne des images surprenantes, en noir et blanc.

L'affiche de l'exposition  montre ses deux poings fermés au dessus de ses épaules et de son dos nu. Sans tête. Celle-ci n'apparait sur aucune photo.

Le choix des fragments assure la création de formes imaginaires, entre réalisme et fantastique. Une exploration du corps sans cesse renouvelée par les formes.

Des photos inhabituelles et donc surprenantes. Faire de ses deux genoux une indiscutable oeuvre d'art ne peut venir que d'un artiste.

 

"La vieillesse est une des meilleures choses qui me sont arrivées.  Pour la première fois, je suis libre."

 

18:15 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, photo