Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2022

un regard sur le monde

50 ans, 50 dessins

Plantu dans le monde

hors série du Monde

 

Difficile, pour les responsables du proje  de choisir parmi les 20 000 dessins signés Plantu au cours de ces 50 années. 30 000 si on compte ceux qui ont été publié ailleurs que dans Le Monde.

"Ce truc, c'est pas un métier, c'est une passion. C'est une vie !"

"On s'aperçoit qu'on dessine pour la terre entière, y compris pour des gens qui ignorent l'esprit de dérision et, sans éducation à la liberté, prennent tout au premier degré."

En plus des dessins de Plantu, un chapitre intitulé "la plume dans la plaie" reprend des dessins des XIXe et XXe siècles. "Dénoncer par le rire". "La caricature est un "art brûlant". Déjà le dessin de presse est "une arme de rire et de combat".

Impossible de ne pas évoquer "cartooning for peace", fondé il y a 20 ans par Plantu et ses amis. L'association regroupe aujourd'hui 250 dessinateurs et dessinatrices.

 

08:07 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dessins de presse, humour

22/10/2022

Sempé en Amérique

Sempé en Amérique

éditions Denoël

 

En 1965, alors qu'il a déjà publié deux albums, Sempé se rend pour la première fois en Amérique, à New-York. Il est fasciné, en particulier par Central Park et "the Village".

"Il y a un autre artiste qui a su en parler, un autre merveilleux poète, Leonard Cohen et son Chelsea hotel- mais, malgré tout, c'estDylan qui incarne le mieux ce village, son esprit, cette époque." "Aujourd'hui, the Village n'est plus le même. Les bobos sont partis. Il reste les esquisses géniales de Sempé et des chansons qui courent encore dans ces rues légendaires."

Amateur de jazz, Sempé se régale !

Il dessinera un certain nombres de couvertures pour "The New-Yorker" à partir de 1978.

Il retourne aux Etats-Unis, à Cap Carnaveral, pour l'Express, à l'occasion du lancement de la mission Apollo. Un dessin résume ce moment historique : tout le monde regarde la lune...à la télévision !

Le talent de Sempé se niche dans les détails,par exemple les lunettes des Américaines, et dans le contraste entre de petits personnages et un environnement gigantesque, ce qui, à New-York, n'est pas trop difficile. Souvent, il n'y a pas besoin de texte, mais, quand il y en a un, généralement très court, il est poétique, tendre et drôle.

Le livre présente de nombreux croquis préparatoires.

 

 

 

18:41 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dessins, amérique, humour

18/04/2019

Guillon à "La pépinière théâtre"

Premiers adieux

Stéphane Guillon

au théâtre "La Pépinière" (Paris, Opéra)

 

Stéphane Guillon a 57 ans, l'âge idéal pour parler de la crise de la cinquantaine et pour se moquer des "vieux" septuagénaires.

L'âge de "premiers adieux" qui en annoncent d'autres, même s'il affirme avoir des difficultés avec l'actuel impératif du "politiquement correct." Il ose quand même, et cela fait rire le public.

Son hommage à Guy Bedos ne doit rien au hasard. Bedos nous manque, heureusement il y a Guillon qui se promène en scène avec ses fiches cartonnées pour commenter l'actualité. Je le trouve meilleur quand il se moque de BHL que sur les hommes politiques. Il pose une question restée sans réponse : qui est l'actuel ministre de la culture ? Parmi les politiques,  il ne mentionne même pas Olivier Faure, inquiétant, ou prématuré ?

Il est excellent également dans ses imitations de Fabrice Lucchini, de François Hollande ou Nicolas Sarkozy.

Un bon moment.

 

 

 

08:44 Publié dans Téâtre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour

05/05/2017

Bedos renoue avec sa "revue de presse"

A l'heure où noircit la campagne

Guy Bedos

éditions Fayard

 

J'ai été bercé par les "revues de presse" de Guy Bedos. Je m'en régalais au moins autant qu'avec ses sketchs. Octogénaire, Guy Bedos a fait ses adieux à la scène. Pendant un an il a noté sur ses cahiers les réflexions qu'il aurait faites s'il avait été toujours en tournée. Cela donne un petit livre vite lu.

Guy Bedos est un humoriste engagé, pas vraiment un pronostiqueur politique. Ses cibles favorites : Sarkozy et Valls. Après les primaires, il a misé sur Hamon, avec Montebourg comme Premier ministre... Il ne parle quasiment pas de Macron ni de Mélanchon, secondaires à ses yeux.

Curieusement, il s'en prend peu à Marine. Sauf pour se féliciter d'avoir gagné dans le procès qu'elle lui avait intenté. 

Le livre est dédié à son ami Michel Rocard, décédé pendant la période.

 

"A côté de Sarkozy, Juppé, c'est Mélenchon"

"Qu'est-ce que vous voulez que je dise sur la Droite ? A part réclamer une minute de silence."

"Trump, Le Pen, Fillon...Tous trois attachés à Poutine. Les banques russes n'y sont peut-être pas tout à fait étrangères."

"Si on devait gifler toutes les têtes à claques qui encombrent le paysage politique, on finirait manchot."

 

 

11/03/2016

Guillon dans les pas de Bedos

Stéphane Guillon

Certifié Conforme

Théâtre Déjazet

jusqu'au 30 avril

 

 

En 2012, le soir de l'élection de François Hollande, Stéphane Guillon a distribué des roses à la fin de son spectacle. Sur le modèle des "alcooliques anonymes", il met en scène une réunion des "hollandais anonymes". Salutaire quand les notions de droite et de gauche deviennent incertaines.

Stéphane Guillon ne parle pas que de politique, même s'il commente la formation du gouvernement . Il fait également des sketchs sur des questions de société : le mariage pour tous, les familles recomposés, l'agonie de Vincent Lambert, l'islamisme extrémiste,   etc. 

Il se livre également, avec succès, à quelques imitations, politiques, ou non. Lucchini est particulièrement réussi.

Certifié conforme, pas jamais conformiste !

Plus de deux heures d'humour, que je n'ai pas vues passer.

 

08:12 Publié dans Téâtre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour, politique