Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2018

Violences et guerres civiles

Les Vaincus

Robert Gerwarth

Violences et guerres civiles sur les décombres des empires

1917/1923

éditions du Seuil

 

"Entre 1917 et 1920, l'Europe connut plus de vingt-sept transferts de pouvoir politique, le plus souvent accompagnés d'une guerre civile."

La première guerre mondiale se termine par la disparition des empires allemand, austro-hongrois, russe et ottoman. Le nationalisme est devenu la nouvelle religion" (Joseph Roth). "Tous ceux qui cherchaient à faire reconnaître leur droit à avoir un Etat dépêchèrent des porte-parole à Paris." Comment "découper" les nouveaux Etats émergeant de ces empires disparus ? "Une guerre éclata entre le nouvel Etat d'Ukraine occidentale et la Pologne." Ainsi qu'entre la Hongrie et la Roumanie. "Chaque parcelle de leurs territoires restait aussi multiethnique qu'elles l'avaient été quand elles appartenaient aux Empires centraux." "L'atmosphère devint profondément hostile à toute cohabitation."

Non seulement le Kaiser mais aussi "les vingt-deux rois, princes et ducs d'Allemagne furent déposés sans résistance."

Violences révolutionnaires et contre révolutionnaires à Berlin, à Munich, à Vienne, à Budapest, en Bulgarie, avec en arrière plan la pauvreté, et même la misère résultant de la guerre, et la prise du pouvoir par les bolcheviks en Russie. "La peur du bolchévisme favorisa la montée du fascisme". "La bourgeoisie libérale croyait qu'il était possible de domestiquer le fascisme." Grèves et manifestations de masse en France, en Italie, en Espagne.

"En Hongrie, comme en Autriche, les Juifs étaient considérés comme directement responsables de la défaite militaire." "Ils nétaient pas plus de 6% en Palestine en 1914." "La majorité écrasante des Juifs de Palestine ne défendaient pas la création d'un Etat indépendant."

"Les vaincus furent exclus des négociations et ne furent convoqués qu'à partir du moment où le traité de paix qui allait leur être imposé avait été finalisé." "Un gouvernement allemand démocratiquement élu devait accepter une paix dictée sans même un simulacre de négociation. Les Alliés posèrent un ultimatum, créant un ressentiment fondamental."

"Le chancelier autrichien, social-démocrate, plaida qu'un Etat démocratique ne devait pas être tenu pour responsable de méfaits de feu l'empire des Habsbourg et que la république nouvelle, pas plus que les autres, ne pouvait être considérée comme le successeur de la monarchie défunte."

"Le principe wilsonien d'autodétermination était clairement appliqué aux peuples considérés comme des Alliés, il ne l'était pas à ceux qui étaient considérés comme des ennemis." "Les Alliés ne semblaient pas vouloir accorder ce droit aux non-Européens."

"La révision de ces traités est placée au premier plan des priorités politique bien avant que les nazis n'entrent en scène." "La conférence de Lausanne de 1923 a démontré qu'il était possible à un Etat vaincu de devenir un Etat victorieux." "Hitler comme Mussolini furent impressionnés et inspirés par le succès de Kémal." "Ils construisirent leurs régimes sur la base des injustices d'après-guerre."

 

 

 

 

16:38 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.