Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2022

l'hiver de la faim, et de la fuite

Les exfiltrés de Berlin

Harald Gilbers

10/18 n°5757

 

Berlin, 1947 : la reconstruction a commencé mais les gravats d'immeubles en grande partie détruits occupent encore une large part de l'espace urbain. Les habitants dépendent encore de l'aide humanitaire pour manger.

Berlin est divisé en plusieurs zones d'occupation. Le mur n'a pas encore été construit pour empêcher de partir les Allemands de la zone soviétique.

Une filière s'organise pour évacuer les nazis trop compromis vers l'Argentine, avec l'aide des Argentins de Peron, en passant par la Suède et le Danemark. Une autre filière s'organise vers l'Italie, avec la bénédiction du Vatican, au nom de la lutte contre le communisme.

Les lecteurs du regretté Philip Kerr ne seront pas dépaysés.

"Jusqu'à la fin de la guerre, l'entrée dans la SS n'était pas obligatoire pour les fonctionnaires de la Kripo. Et ceux qui ont refusé n'ont pas été déportés dans un camp de concentration."

 

"au début des années 50, la CIA estimait que près de 30% de ses collaborateurs étaient d'anciens membres du parti nazi."

"de nombreux Berlinois naviguaient entre les différentes zones d'occupation pour aller au travail ou faire des emplettes sur les avenues commerçantes du centre-ville, désormais déblayé."

"Après enquête, les édiles sociaux-démocrates avaient conclu que plus de cinq mille personnes avaient disparu."

"le chef de la police berlinoise avait été installé à son poste par les Russes"

"les rations étaient insuffisantes. Ce n'était pas assez pour vivre, mais trop pour mourir"

"Depuis les élections municipales l'atmosphère politique était tendue. Dans leur secteur, les Soviétiques avaient interdit aux sociaux-démocrates de présenter des candidats parce que ceux-ci avaient refusé de fusionner avec les communistes. Malgré tout, c'était le SPD qui était sorti vainqueurs."

 

08:10 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, histoire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.