Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2024

Beautés de la banalité

Véhiculaire et vernaculaire

Photos de Stephen Shore

Fondation Henri Cartier-Bresson

 

La Fondation Henri Cartier-Bresson expose une centaine de photos de l'Américain Stephen Shore, prises aux USA de 1969 à 2021.

Avec un titre mystérieux. Le langage vernaculaire, c'est celui que l'on parle tous les jours, le langage véhiculaire est celui que vous êtes obligés de parler avec des gens qui ne parlent pas votre langage vernaculaire, généralement l'anglais.

En fait les photos montrent essentiellement ...des véhicules ! Des automobiles en mouvement dans des paysages typiquement américains.

 

08:14 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photos

22/07/2024

Dans les années 80, sur la Côte d'Azur

Le Roi du Sud

Baptiste Rossi

éditions Grasset

 

Le "Roi du Sud" est le maire d'un grand port du sud de la France (Toulon ?), président du Conseil départemental. Son ascension, son emprise. Tous les coups sont permis. Même les meurtres. Beaucoup d'argent est en jeu, en particulier à travers les affaires immobilières. Un magot à partager entre gaullistes, protégés par le SAC, et UDF rescapés de la guerre d'Algérie et de l'OAS.

Il y a également un casino qui rapporte aux élus. Les milieux marseillais et niçois ne sont pas loin.

Et le fils du "Roi", qui est amoureux de la fille du propriétaire du casino...L'un comme l'autre ne faisant rien de leurs vies baignées dans le luxe.

Malgré toutes les histoires d'argent qui, de tous temps, ont secoué la politique, je ne pense pas que la politique cela soit cela !

L'auteur, Baptiste Rossi, énarque, est actuellement "conseiller discours" du président de la République. Personnellement, j'aime les styles plus simples et plus directs. Est-ce à l'ENA que l'on apprend à écrire "les palmiers très grands comme des majordomes, les eucalyptus faisant pleuvoir des frissons de vent sur les nuits pleines d'étoiles" ? Comme l'écrit l'auteur lui même "le lyrisme souvent est une maladresse."

 

"à soixante-quinze ans, on bavarde, pour garantir que la vie, on en a profité, qu'on est ni amer ni frustré par cette existence d'héliotropes, subjugué par le soleil qui vous bronze la peau et brunit le coeur jusque dans ses plus profondes ventricules."

"trente ans de projets imprimés en quatre par trois, et de porte-à-porte, de soirées électorales en échec, les gobelets et les chips, les rumeurs et les mélancolies brouillées devant des affiches souriantes...on ne connait pas la politique quand on a pas bu du crémant, pendant vingt ans, avec des quiches froides, en lisant, feuilles après feuilles un dépouillement sanguinaire."

"Si on voulait être élu, ce qui n'arrivait décidément pas, il fallait avoir les convictions de son électorat, c'était là une chose élémentaire."

 

 

 

07:45 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, politique

19/07/2024

Les coulisses de l'Assemblée nationale

Palais Bourbon

Kokopello

éditions Dargaud et Seuil

 

A l'heure où l'Assemblée nationale fait son retour dans le jeu institutionnel français, il est bon de se pencher sur son mode de fonctionnement car le temps ne va plus être à une séparation claire entre ceux qui votent toujours ce que propose le gouvernement...et ceux qui votent toujours contre.

Pendant deux années le dessinateur Kokopello a observé la vie quotidienne à l'Assemblée nationale, mais aussi la vie des députés en dehors de l'Assemblée, la majorité du temps : dans leurs circonscriptions, là où sont leurs électeurs qui veulent les voir, en les prenant pour de super assistantes sociales !

Un atout de cette BD est que l'auteur a accompagné des députés de différentes sensibilités politiques. De Clémentine Autain à Jean Lassalle, en passant par François Ruffin, Cédric Villani, Sébastien Jumel, Charles de Courson...

L'album ne cache rien des travers bureaucratiques de l'Assemblée, ni de ses défauts qui font voter des textes au petit matin, "parce qu'on a toujours fait comme ça...".

 

"Un homme politique est un artiste qui doit aimer les gens. Aujourd'hui on ne t'apprend plus à aimer les gens, on t'apprend à les dominer...et ça mène à la colère" "(Jean Lassalle)

 

 

17/07/2024

Histoires d'un chef-d'oeuvre parisien

La fontaine des innocents

Musée d'histoire de Paris, Carnavalet

rue de Sévigné

 

La restauration de l'une des plus anciennes fontaines de Paris (1273) vient de s'achever, après un an de travaux. La rénovation du système hydraulique a permis la remise en eau.

Datant de la Renaissance, elle se dresse à l'emplacement de l'ancien cimetière "des innocents" déménagé à la fin du XVIIIe siècle.

L'exposition commence par les oeuvres du sculpteur Jean Goujon.

Des photos montrent qu'un des pavillons Baltard était très proche du square de la fontaine. Un marché de détail, vendant des produits provenant directement des Halles,  entourait la fontaine.

 

07:17 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo

15/07/2024

Dans le sud esclavagiste

Le sang des innocents

S.A. Cosby

éditions Sonatine

 

Fusillade dans un lycée. Scène malheureusement trop banale aux USA. Le tireur, noir, est abattu par les policiers, blancs,  après avoir tué le prof, blanc,  préféré des élèves. L'enquête pourrait être vite bouclée mais le shérif, Titus Crown, ancien du FBI, noir, n'en reste pas là et découvre une sordide affaire de pédocriminalité. Criminalité est le mot juste puisqu'une demi-douzaine d'adolescents noirs ont  été massacrés après sévices et tortures. Ce sont les innocents dont il est question dans le titre.

Le shérif, formidable héros,  affronte les critiques, des Blancs qui n'acceptent pas qu'un Noir puisse porter l'étoile signe d'autorité, les Noirs qui le soupçonnent d'être à la solde des oppresseurs. "l'histoire mouvementée du maintien de l'ordre aux Etats-Unis - et encore plus dans le Sud."

Pour compliquer les choses, les noirs voudraient abattre la statue de Jefferson Davis, planteur esclavagiste,  Président de la Confédération pendant la guerre de Sécession. Ils s'opposent à ceux qui  tiennent à ce symbole de leur domination.

Titus doit puiser dans les racines de ses convictions et donc dans son passé, mais l'intrigue s'épaissit au fil des pages.

L'action se passe en Virginie et les communautés religieuses jouent un rôle essentiel, mais elles sont plus fortes pour citer des versets entiers de la Bible que pour partager l'amour de leurs prochains.

 

"Celui qui contrôlait le récit contrôlait la vérité"

 

08:01 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar