Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2009

Le petit Nicolas

Le petit Nicolas a 50 ans

Exposition à l’Hôtel de ville de Paris

(Entrée gratuite)

 

L’exposition a un succès mérité. Ce qui provoque deux inconvénients :

-       la file d’attente, avant même l’ouverture à 10 heures (et  il pleuvait ce jour là)

-      et la difficulté pour s’approcher de dessins parfois petits.

J’ai particulièrement aimé :

-      Des  aquarelles de Sempé ;

-      Les couvertures des versions chinoises, coréennes, thaïlandaises, chinoises, serbes, turques, etc. du Petit Nicolas.

Les premiers dessins exposés datent de 1959. Ils sont d’une étonnante actualité. En 50 ans, le petit Nicolas n’a pas pris une ride.

Universalité dans le temps et dans l’espace. N’est-ce pas la définition des chefs d’œuvre ?

 

08:12 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo

02/02/2009

Les Tudors

Les Tudors

Saison II

 

Si vous avez Canal +, où copain ou copine avec Canal et possibilité d’enregistrement ne manquez pas le début, ce soir,  de la deuxième saison des Tudors.

Même sans être historien, tout le monde sait bien que tout cela va mal se terminer pour Ann Boleyn, et pour Thomas More,  et quand Jane Seymour apparaît, il est possible de deviner qu’il y aura une troisième saison. Une saison télévisuelle par épouse du roi Henri ?

Cette « saison » va donc du triomphe à la chute de la famille Boleyn. Les spectateurs voient grandir les deux filles du Roi : Marie, fille de Catherine  d’Aragon, ultra catholique qui sera surnommée « Marie la sanglante », et Elizabeth, fille d’Ann, qui deviendra la Reine Elizabeth, surnommée « la Reine vierge ».

Moins de scènes déshabillées que lors de la première saison, et plus de réflexions sur la religion (rompre avec le Pape sans rejoindre le protestantisme) et sur le jeu des alliances entre les trois Grands d’Angleterre, de France et d’Espagne.

 

08:00 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, télé

25/11/2007

Théatre : les fugueuses

Les fugueuses

 

 

Avec

 

 

Line Renaud et Muriel Robin

 

 

Au "théâtre des variétés" à Paris

 

 

Deux femmes fuguent : l'une fuit la "résidence" pour personnes âgées "les glaïeuls", l'autre, plus jeune, son rôle de femme au foyer, à la disposition du mari et des enfants.

 

Ce n'est pas une pièce en 5 actes, avec unité de lieu et unité de temps, mais une succession de sketches.

 

Le rythme est rapide et les dialogues sont vifs. Les réflexions sur la vitesse à laquelle passe la vie sont pleines d'humour, mais, vu l'âge des spectateurs, les sourires sont tout de même un peu crispés, malgré les fous rires des deux comédiennes, le soir où j'étais dans la salle.

 

L'appréhension face à la vieillesse qui arrive semblait assez partagée.

 

 

Muriel Robin est égale à elle même,  et celles et ceux qui apprécient ses "one woman show" ne seront pas dépaysés.

 

Line Renaud nous fait oublier son militantisme pour Chirac. Elle est également une militante de longue date de la lutte contre le Sida, et pour le droit au respect, et c'est cet aspect que la pièce fait ressortir.

 

08:25 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)

06/01/2007

Expo au grand palais

Trésors engloutis d'Egypte

 

 

Au Grand Palais, à Paris, jusqu'au 16 mars

 

 

 

Je connaissais les recherches d'archéologie sous-marine de Franck Goddio par ses DVD, en particulier celles menées ces dernières années dans la baie d'Alexandrie ainsi que sur les sites de Canope et Héracleion, au large d'Aboukir.

 

Des centaines d'objets, submergés depuis 1.000 ans,  ramenés par le plus célèbre des archéologues sous-marins (quel dommage que ce Français soit obligé de travailler pour Oxford pour avoir des crédits !) sont visibles à Paris jusqu'au 16 mars, avant d'être restitués à l'Egypte où ils seront exposés dans un musée en construction.

 

Tous sont remarquables, mais il faut garder à l'esprit que, malgré leur proximité physique dans l'exposition, ils n'ont pas la même proximité dans le temps. Certains datent du 8ème siècle avant notre ère, d'autres du 8ème siècle après, c'est à dire de l'époque des derniers pharaons pour les plus anciens, jusqu'à l'apparition de l'islam pour les plus récents, en passant par les dominations grecque puis romaine ( une superbe statue d'Arsinoe II en déesse Aphrodite dont le drapé est tellement époustouflant que l'on en oublie qu'il est de pierre) et par des objets datant des débuts du christianisme copte en Egypte.

 

Un conseil : réservez à l'avance : le billet est un vrai "coupe-file" qui évite d'attendre dehors !

 

 

10:55 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0)