Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2021

Une famille coréenne dans la tourmente

L'attente

une famille coréenne brisée par la partition du pays

Keum Suk Gendry-Kim

éditions Futuropolis

 

Le Japon avait annexé la Corée. En 1945, le Japon , vaincu, quitte la péninsule. Les Coréens pensent vivre alors une paix bien méritée. Malheureusement les moments de bonheur seront brefs, la Chine veut mettre la main sur sa voisine, en utilisant Kim il-Sung. Les troupes russes sont également présentes.

"Les troupes soviétiques envoient dans leur pays non seulement les principales machines, accessoires, produits et installations, mais aussi beaucoup de riz stocké par l'armée japonaise."

L'ONU vote une résolution qui envoie des troupes pour s'interposer. Le plus important contingent est américain, mais l'armée française est également présente. La population fuit l'avancée du Nord vers le Sud des troupes communistes. Les Coréens vivent alors des scènes qui rappellent l'exode, en France, en 1940, et, malheureusement des scènes que l'on peut voir aujourd'hui dans les pays où les populations subissent les troupes armées, ou d'autres d'un passé récent.

L'auteure raconte, de manière sobre, avec des dessins qui ne le sont pas moins, en noir et blanc, l'histoire de sa mère séparée,  dans sa fuite,  de son mari et de l'un de ses enfants.

 

"C'est un monde dangereux. Personne ne sait ce que les lendemains te réservent."

"Combien de personnes dans ce monde ont perdu leur famille ou ont été séparées par la guerre ? Il ne s'agit pas seulement de l'histoire de la Corée, du peuple coréen. Les Coréens ne sont pas les seuls à avoir dû quitter leur pays natal pour fuir la guerre, il suffit de voir tous ces migrants qui aujourd'hui tentent de rejoindre l'Europe dans l'espoir d'y trouver une vie meilleure."

 

07:59 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, histoire, corée

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.