Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2021

Lyon 1898

La république des faibles

Gwenaël Bulteau

Prix Landerneau du polar

éditions La manufacture de livres

 

"Avez-vous déjà entendu parler de "La république des faibles" ? demanda le commissaire.

- C'est une belle idée de mettre le droit au service des individus sans défense. Malheureusement, et croyez-en ma longue expérience de femme, cette conception n'a jamais été d'actualité".

 

Un enfant est retrouvé décapité dans une décharge. La police enquête. L'auteur multiplie les rebondissements.

Au fil du travail policier l'auteur nous parle de l'époque : la défaite de 1870 est dans toutes les mémoires. L'anti germanisme est vigoureux. Cette année là le capitaine Esterhazy est acquitté par le tribunal militaire."L'ancienne maîtresse d'Esterhazy venait de publier dans Le Figaro des lettres de son amant dans lesquelles il crachait son mépris pour la république et pour l'armée". Zola prend la plume et accuse dans l'Aurore, le journal de Clemenceau. L'anti sémitisme est présent dans toutes les strates de la société. Y compris dans la classe ouvrière, y compris dans la police. "Les Juifs avaient toujours incarné de merveilleux coupables."

L'anti-parlementarisme accompagne le refus de la République et de la démocratie représentative.

Lyon en cette fin de siècle c'est la pauvreté, les habitations vétustes dans des quartiers qui ne bénéficient pas de l'éclairage public. Habitations parfois rasées pour construire des immeubles qui logeront d'autres habitants plus fortunés.

 

08:31 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar historique

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.