Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2016

les migrants, toujours présents...

Visa pour l'image

Festival de photo-journalisme

Perpignan

jusqu'au 11 septembre

 

L'année dernière, l'image phare du festival de photo-journalisme de Perpignan était un migrant faisant des signes désespérés à un bateau passant au large. Cette année, c'est la photo d'un père syrien marchant avec son enfant dans les bras, sous la pluie, à la frontière macédonienne. Une photo de Yannis Behrakis extraite de son reportage "Les chemins de l'espoir et du désespoir." Beaucoup plus de désespoir que d'espoir...

Le "Grand Prix" a été attribué à Aris Messinis pour ses "scènes de guerre en zone de paix" : l'arrivée des migrants sur son île natale de Lesbos. 

L'exposition "Femmes en exil,  en noir et blanc, de Marie Dorigny résulte d'une commande du Parlement européen.

Cela ne changera malheureusement rien à la montée du vote xénophobe en Europe. Probablement y compris à Perpignan...

L'année dernière, six expositions étaient consacrées à l'Afrique. Il n'y en a plus que trois, dont une aux images poignantes,  consacrées aux LGTB. Celle dédiée au braconnage des éléphants, tués pour leur ivoire, avait été commandée par National Geographic. La troisième est consacrée à la guerre civile au Sud Soudan. Plus de tente ans de lutte pour parvenir à l'indépendance, et se déchirer tout de suite...

A noter également  l'exposition, en noir et blanc, de photos de Marc Riboud qui vient de décéder.

Le journalisme visuel est plus que jamais indispensable !

 

 

17:28 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, photos

04/07/2016

Football de légendes, une histoire européenne

Sur les grilles de l'Hotel de Ville de Paris

Jusqu'au 10 juillet

 

Des photos de trente footballeurs européens de légende, dont les noms ont bercé mon enfance et mon adolescence.

Raymond Koppa, Di Stefano, Puskas, etc. en actions.

Un choix arbitraire, mais tous ont mérité leur place dans ce "Panthéon" en plein air.

L'Euro de foot est un bon prétexte pour se souvenir des gloires passées.

 

09:06 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, foot

02/07/2016

1936

Le Front Populaire en photographie

Hotel de Ville de Paris

Gratuit, jusqu'au 23 juillet

 

Superbes photos, en noir et blanc, souvent par des petits jeunes qui allaient devenir célèbres comme Doisneau, Cartier-Bresson, Capa, etc.

Regroupées par thèmes.

La politique avec la montée du nazisme et du racisme, dont les thèmes sont relayés en France. Le Parti Communiste qui cesse de considérer les socialistes comme l'ennemi principal...jusqu'au pacte germano-soviétique.

Les conditions de vie des classes laborieuses urbaines. La lutte sociale et ses conquêtes : enfin des congés payés et la semaine de 40heures. Avec des patrons qui expliquent de cela ruine leur compétitivité et entraîne la ruine de la France. Plus tard, avec les forces de Droite, ils expliqueront que ces conquêtes sociales sont responsables de la défaite.

La guerre d'Espagne, avec l'afflux de réfugiés républicains en France.

Mais aussi le cinéma, la chanson...

 Il n'y a pas que des chansons, mais également des affiches, des documents, de petits films.

C'est gratuit, et, pour une fois, pas de file d'attente pour entrer !

 

16:04 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, histoire

17/04/2016

L'art et l'enfant

L'art et l'enfant

Chefs d'oeuvre de la peinture française

Musée Marmottan / Monet

jusqu'au 6 juillet

 

Exposition thématique de peintures sur le thème de l'enfant. Elle commence par un portrait du futur François II (le fils d'Henri II), et se termine par Picasso, Otto Dix, Chaissac et Dubuffet.

Plusieurs portrait du futur Louis XIV montrent bien qu'à l'époque n'était peints que les enfants de haut lignage. Il faudra attendre les frères Le Nain, puis Millet,  pour voir des tableaux représentant des enfants du peuple.

Bien entendu, pas question au musée Marmottan / Monet d'oublier les Impresionnistes !

Le catalogue de l'exposition est superbe, et très interressant,  avec, en particulier, deux articles de Jacques Gélis qui n'est pas historien d'art mais historien tout court (un ami de cinquante ans !) qui remet l'enfant dans le contexte des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle, le siècle des Lumières, le siècle de l'Emile de Rousseau, le siècle du changement de statut des enfants.

 

 

08:30 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0)

15/03/2016

Portraits

Portraits

Ecole des Beaux-Arts de Paris

jusqu'au 15 avril

 

Portraits de la fin du XVIe siècle au XVIIIe.

Comment transmettre l'image des "grands hommes"...et de leur femme, à la postérité.

L'exposition montre l'étude, isolément, du visage, des mains, du costume, afin de rendre la personnalité dans toute sa vérité sans allonger les temps de pose.

Une bonne occasion d'entrer dans l'école des Beaux-Arts de Paris. Pour moi l'occasion de découvrir une splendide verrière sur une cour intérieure.

 

08:33 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo