Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2016

Football de légendes, une histoire européenne

Sur les grilles de l'Hotel de Ville de Paris

Jusqu'au 10 juillet

 

Des photos de trente footballeurs européens de légende, dont les noms ont bercé mon enfance et mon adolescence.

Raymond Koppa, Di Stefano, Puskas, etc. en actions.

Un choix arbitraire, mais tous ont mérité leur place dans ce "Panthéon" en plein air.

L'Euro de foot est un bon prétexte pour se souvenir des gloires passées.

 

09:06 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, foot

02/07/2016

1936

Le Front Populaire en photographie

Hotel de Ville de Paris

Gratuit, jusqu'au 23 juillet

 

Superbes photos, en noir et blanc, souvent par des petits jeunes qui allaient devenir célèbres comme Doisneau, Cartier-Bresson, Capa, etc.

Regroupées par thèmes.

La politique avec la montée du nazisme et du racisme, dont les thèmes sont relayés en France. Le Parti Communiste qui cesse de considérer les socialistes comme l'ennemi principal...jusqu'au pacte germano-soviétique.

Les conditions de vie des classes laborieuses urbaines. La lutte sociale et ses conquêtes : enfin des congés payés et la semaine de 40heures. Avec des patrons qui expliquent de cela ruine leur compétitivité et entraîne la ruine de la France. Plus tard, avec les forces de Droite, ils expliqueront que ces conquêtes sociales sont responsables de la défaite.

La guerre d'Espagne, avec l'afflux de réfugiés républicains en France.

Mais aussi le cinéma, la chanson...

 Il n'y a pas que des chansons, mais également des affiches, des documents, de petits films.

C'est gratuit, et, pour une fois, pas de file d'attente pour entrer !

 

16:04 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, histoire

15/03/2016

Portraits

Portraits

Ecole des Beaux-Arts de Paris

jusqu'au 15 avril

 

Portraits de la fin du XVIe siècle au XVIIIe.

Comment transmettre l'image des "grands hommes"...et de leur femme, à la postérité.

L'exposition montre l'étude, isolément, du visage, des mains, du costume, afin de rendre la personnalité dans toute sa vérité sans allonger les temps de pose.

Une bonne occasion d'entrer dans l'école des Beaux-Arts de Paris. Pour moi l'occasion de découvrir une splendide verrière sur une cour intérieure.

 

08:33 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo

14/03/2016

Les ducs de Bourgogne à la tour Jean Sans Peur

Les grands Ducs de Bourgogne

Tour Jean Sans Peur

jusqu'au 3 avril

 

La tour "Jean sans peur", en plein centre de Paris, rappelle ces temps de luttes internes en France. Jean, Duc de Bourgogne, avait beau être "sans peur", il se repliait tout de même dans une tour fortifiée qui est possible aujourd'hui de visiter, et où sont organisées très régulièrement des expositions portant sur le Moyen-Âge.

Jean Sans Peur prit le pouvoir à Paris après avoir fait assassiner son cousin et rival duc d'Orléans. Attiré dans un guet-apens, soit disant pour parler de réconciliation, il fut assassiné à son tour sur le pont de Montereau. C'était la grande époque de la guerre entre les Armagnacs et les Bourguignons.

Jean sans peur était le fils de Philippe le Hardi qui avait gagné ce surnom à la bataille de Poitiers, perdue par les Français. "Père gardez vous à gauche, père gardez vous à droite", c'est lui ! Son père lui donna en apanage le duché de Bourgogne. Et son frère aîné, devenu le roi Charles V le confirma dans ses titres. A la mort de son beau-père, il hérita, au nom de sa femme, de la Flandre et de l'Artois.

Le fils de Jean Sans Peur, Philippe le Bon,  continua la guerre contre les Armagnacs, partisans du dauphin, qu'il contribuera à déshériter en s'alliant avec les Anglais, avant de conclure une paix séparée avec le dauphin devenu Charles VII avec l'aide de Jeanne d'Arc.

Le dernier grand duc de Bourgogne, fils de Philippe le bon, fut Charles le Téméraire, qui voulait être roi, et unifier les terres héritées de ses pères. La Lorraine était le chainon manquant entre ses possessions du sud, la Bourgogne proprement dit, et celles du nord. Pour parvenir à ses fins,  il fit alliance avec le roi d'Angleterre, dont il épousa la sœur, et avec la maison de Habsbourg, sa fille unique se mariant avec Maximilien. Leur fils, Philippe le Beau, se maria avec Jeanne, héritière de Castille et d'Aragon (la future "Jeanne la folle"). De leur union naquit Charles Quint.

 L'exposition montre tout cela très bien avec des panneaux très clairs et des cartes qui font comprendre les enjeux, ainsi que des costumes d'époque.

La richesse de la cour du duc de Bourgogne avait de quoi rendre jaloux les rois de France.

 

07:56 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, histoire

13/03/2016

Photographies de femmes

Bettina Rheims

Maison européenne de la photographie

Paris

 jusqu'au 27 mars

 

Le portrait officiel du Président Chirac a rendu célèbre la photographe Bettina Rheims.

La maison européenne de la photographie lui consacre une exposition avec ses œuvres présentées dans cinq grandes salles, sur trois niveaux.

Pour la presque totalité : des portraits de femmes. Des vedettes, mais également des photos de femmes anonymes, prises en maison d'arrêt. 

Beaucoup de photos , très belles, de corps de femmes splendides, souvent dénudées.

Un petit film pour présenter de nombreuses photos qui n'ont pu trouver leur place dans l'exposition. Beaucoup de couvertures de magazines, du monde entier.

Un itinéraire à travers 40 années consacrées à la photographie.

 

08:13 Publié dans photo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, photos