Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2021

le coeur du pouvoir depuis 1789

Maîtresses et femmes d'influence

Robert Schneider

éditions Perrin

 

Après avoir écrit un livre sur les "premières dames", le journaliste Robert Schneider nous propose le portrait de dix femmes ayant eu des relations étroites avec des hommes de pouvoir, les ayant parfois influencés.

Marie Walewska a-t-elle eu la moindre influence sur Napoléon ?

Quelles ont été les relations de Talleyrand avec sa nièce, duchesse de Dino ?

Qui avait le plus d'influence sur Adolphe Thiers : son épouse, ou la mère de celle-ci, sans parler de sa soeur ?

La comtesse de Castiglione a été la favorite de Napoléon III, mais cela a-t-il joué un rôle dans l'unité de l'Italie ?

La princesse Jeanne Bibesco, carmélite, a eu de nombreux dialogues avec "le petit père" Combes. Leurs échanges ont été essentiellement épistolaires, et rien n'indique qu'ils aient commis le "péché" de chair.

Gambetta, Clémenceau et Aristide Briand ont également eu leur "dame de l'ombre".

Léon Blum, devenu veuf s'est marié avec sa maîtresse.

Paul Reynaud laissait sa maîtresse , Hélène de Portes,  prendre beaucoup de décisions. Elle était "au coeur du pouvoir". Tous les historiens s'accordent pour lui faire porter une grande responsabilité dans l'appel de Reynaud à Pétain.

 

 

 

17:07 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire

30/10/2021

Roman vrai d'un Coup d'Etat

La nuit des aventuriers

Nicolas Chaudun

éditions Plon

 

2 décembre 1851 : le Prince- Président ne veut pas quitter le pouvoir. Il refuse la disposition constitutionnelle qui ne lui permet pas de se représenter à la présidence de la République.

Nicolas Chaudun considère que ce Coup "scellait la faillite manifeste des élites". N'est-ce pas parce que les travailleurs se sont sentis trahis en 1848 qu'ils se sont peu mobilisés ? "Hugo l'humaniste avait appuyé de son talent la suppression des ateliers nationaux" ; "5500 morts parmi les insurgés, sans compter les détentions ni les déportations à Cayenne ou en Algérie".

Ou parce que, face à l'armée ils ne pensaient pas pouvoir bloquer le succès de l'opération ?

"Ce fut bien le républicain Cavaignac qui culbuta comme des Bédouins les émeutiers de juin 48."

En 51 : "-Croyez-vous qu'on va se faire tuer pour vous conserver vos 25 francs ?"

- le député Alphonse Baudin ainsi interpellé au pied d'une barricade:"Voyez comment on meurt pour 25 francs"

Je trouve que son action est la plus belle réponse que l'on puisse faire à l'anti-parlementarisme, et j'y pense chaque fois que je passe dans la petite rue qui porte le nom de Baudin. Mais combien de Français s'en souviennent ?

Bilan de la répression contre les opposants au Coup : 1000 morts, 30 000 arrestations, 10 000 déportés en Algérie ou en Guyane.

"La captation du pouvoir s'est opérée par la poigne d'aventuriers, d'affairistes, d'ambitieux, de renégats."

"L'exercice du pouvoir, c'est de mentir à bon escient ; l'idéalisme au pouvoir, c'est de croire à ces mensonges"

"La dictature était inéluctable. Les Français la préféraient à l'anarchie"

"Il faisait rire ; tout à coup il fit trembler" (Victor Hugo)

17:12 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire

03/10/2021

Histoire de Thomas Müntzer

La guerre des pauvres

Eric Vuillard

Actes Sud

 

"C'est une réaction à la corruption de l'Eglise, à l'irrationalité de la doctrine et des sacrements. Car ils lisent autre chose qu'Augustin et Thomas d'Aquin. Ils lisent Erasme et Jan Hus."

"La grande querelle était de prôner un baptême volontaire et conscient."

"Les lollards propagent des idées saugrenues sur la sainte pauvreté, soupe égalitariste."

"Cette relation directe avec Dieu, sans l'intermédiaire des prêtres, sans la dîme, sans tout le train de vie des cardinaux."

"A l'époque trois papes revendiquent le trône de Pierre."

"La négociation est une technique de combat."

 

Ce petit livre est un récit historique, comme le formidable "Ordre du jour", Goncourt 2017.

 

08:43 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, religions

09/07/2021

Une famille coréenne dans la tourmente

L'attente

une famille coréenne brisée par la partition du pays

Keum Suk Gendry-Kim

éditions Futuropolis

 

Le Japon avait annexé la Corée. En 1945, le Japon , vaincu, quitte la péninsule. Les Coréens pensent vivre alors une paix bien méritée. Malheureusement les moments de bonheur seront brefs, la Chine veut mettre la main sur sa voisine, en utilisant Kim il-Sung. Les troupes russes sont également présentes.

"Les troupes soviétiques envoient dans leur pays non seulement les principales machines, accessoires, produits et installations, mais aussi beaucoup de riz stocké par l'armée japonaise."

L'ONU vote une résolution qui envoie des troupes pour s'interposer. Le plus important contingent est américain, mais l'armée française est également présente. La population fuit l'avancée du Nord vers le Sud des troupes communistes. Les Coréens vivent alors des scènes qui rappellent l'exode, en France, en 1940, et, malheureusement des scènes que l'on peut voir aujourd'hui dans les pays où les populations subissent les troupes armées, ou d'autres d'un passé récent.

L'auteure raconte, de manière sobre, avec des dessins qui ne le sont pas moins, en noir et blanc, l'histoire de sa mère séparée,  dans sa fuite,  de son mari et de l'un de ses enfants.

 

"C'est un monde dangereux. Personne ne sait ce que les lendemains te réservent."

"Combien de personnes dans ce monde ont perdu leur famille ou ont été séparées par la guerre ? Il ne s'agit pas seulement de l'histoire de la Corée, du peuple coréen. Les Coréens ne sont pas les seuls à avoir dû quitter leur pays natal pour fuir la guerre, il suffit de voir tous ces migrants qui aujourd'hui tentent de rejoindre l'Europe dans l'espoir d'y trouver une vie meilleure."

 

07:59 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, histoire, corée

12/06/2021

Fille de Cléopâtre

L'homme de Césarée

Françoise Chandernagor

éditions Albin Michel

 

L'homme de Césarée, c'est Juba II, roi de Maurétanie, pays formé de ce qui deviendra L'Algérie et le Maroc. Césarée s'appelle aujourd'hui Cherchell, en Algérie. 

Séléné, fille de Cléopâtre et Antoine,  épouse le roi Juba sur ordre d'Octave Auguste.

Ils ont beaucoup de différences culturelles à surmonter, mais Séléné le trouve beau, intelligent, cultivé. Ils finiront par s'apprivoiser.

Pour ce roman historique, Françoise Chandernagor a volontairement pris des personnages historiques peu connus, ce qui permet à la romancière de lâcher la bride à son imagination.

 

"L'Histoire est faite de hasards auxquels les historiens trouvent après coup de la nécessité."

"Le mariage est à la femme ce que la guerre est à l'homme- tout sauf une partie de plaisir"

"On ne peut pas bâillonner tous les imbéciles."

 

 

08:29 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature, histoire