Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2022

De la Mondaine à l'anti drogue

Le murmure des âmes perdues

Georges Salinas

éditions Mareuil

 

Georges Salinas n'est pas le premier policier à écrire des polars à s'appuyant sur ses expériences. Des expériences, il en a eu, en raison des responsabilités de haut niveau qu'il a tenues dans différents services de police. Il y ajoute une pincée de souvenirs personnels, familiaux.

Première partie "la Mondaine", deuxième partie : le trafic de drogue, avec un final à Maguelone.

Pour tous ceux qui aiment les polars "à l'ancienne" ! Tout pour faire un bon film.

 

"La douleur persiste pour qui n'a pas d'espoir"

"Les dernières études et analyses laissaient apparaître que 90% des dollars circulant dans le monde étaient imprégnés de cocaïne"

"Notre devise : penser en homme d'action, agir en homme de pensée"

 

 

15:33 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar

12/03/2022

Konrad n'est pas un flic parfait

Le mur des silences

Arnaldur Indridason

éditions Métailié / noir

 

Arnaldur Indridason a mis de côté son héros récurant, le commissaire Erlendur Sveinsson. Konrad est policier à la retraite. Le commissaire Erlendur était obsédé par la mort de son frère, Konrad l'est par son père, petit escroc sans scrupule. Konrad cherche donc à élucider des "cold cases", dont la mort de son père.

Dans "le mur des silences", il est question d'un mur dont la démolition révèle un squelette. Il est question également de violences conjugales pouvant aller à tentatives de féminicide,  et d'abus sexuels pédocriminels.

Dans plusieurs de ses romans Arnaldur Indridason laisse voir son anti-américanisme et son opposition à la présence de militaires américains en Islande. Le lecteur ne sera donc pas surpris de retrouver ce thème à la lecture de ce roman.

 

 

11:42 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar

09/03/2022

Polar d'anticipation géopolitique

Ces guerres qui nous attendent

2030 / 2060

Red Team

Université Paris Sciences et Lettres (PSL)

édition des équateurs

 

Pour la première fois, le ministère des armées et l'université Paris Sciences et Lettres ont lancé conjointement un projet de prospection.

Analystes et chercheurs ont partagé leurs réflexions avec des auteurs de romans de sciences- fiction pour dégager les conflits possibles à l'horizon 2030, donc presque demain : création d'une nation pirate née des conséquences des changements climatiques, hacking d'implants neuronaux, fragmentation du réel, crises environnementales, bioterrorisme, désinformation de masse, hyper forteresses et hyper clouds, etc.

L'invasion de l'Ukraine par les chars et les avions russes ne fait pas partie des prospectives.

Un livre pour les amateurs de science-fiction.

 

"Depuis que la guerre existe la "surprise stratégique" a souvent été la clé de la victoire ou d'une domination durable".

"survivre aux bouleversements géopolitiques induits par le réchauffement climatique"

"La Turquie veut retrouver la grandeur ottomane calquée sur celle de Moscou en Ukraine"

"La grande angoisse du voisin israélien qui vend néanmoins ses technologies de défense et ses drones à plusieurs Etats de la zone, et aux Russes."

"l'art de la guerre redevient un art du contournement, de la fragilisation de l'adversaire, plus que du choc frontal."

"Hyper-ciblée, menée par des spécialistes surentraînés , coûteuse et très fortement technologique, la guerre de 2060 nécessite pour l'ensemble des acteurs impliqués des investissements économiques de premier plan dans l'innovation technologique."

 

06/03/2022

Quand la noblesse française se ridiculise

Azincourt par temps de pluie

Jean Teulé

éditions Flammarion / Mialet / Barrault

 

1515 ? Marignan ! Tout le monde connait ! Mais juste un siècle avant, 1415 ? Azincourt. Moins connu. Toute petite place dans nos livres d'histoire. Une défaite qui colle moins avec notre "roman national". Même mon correcteur orthographique ne connait pas !

Jean Teulé nous raconte l'affrontement avec sa verve habituelle. La bataille s'inscrit dans le feuilleton de la "guerre de 100 ans." Les Anglais ont débarqué à Harfleur et remontent vers Calais, donc vers le nord en longeant la côte. Ils mangent des moules pas fraîches, donc sont malades.

L'armée française, féodale, forte de 50.000 combattants devait bloquer les 15.000 soldats anglais qui voudraient rentrer chez eux, en rembarquant à Calais.

Pour se couvrir de gloire, les chevaliers français se disputent l'honneur d'être au premier rang. Cela importe plus que d'avoir un plan stratégique. Pas question d'accepter la moindre discipline.

Première erreur tactique, les Français se positionnent en bas d'un terrain en pente. Et comme le titre du livre de Jean Teulé l'indique : il pleut, et pas qu'un peu. Le terrain était labouré pour les semailles. La terre est saturée d'eau, et donc de boue. Comment être un preux chevalier, avec un armure de 30 kg , en moyenne, avec un casque "bassinet" de 5 kg ? Teulé parle des protections de chevaux, mais les livres d'histoire disent que les protections des chevaux de guerre avaient quasiment disparues en raison de leur poids qui ne permettaient pas de de mouvoir. Surtout les pattes dans la gadoue.

Ce que Teulé ne dit pas,  c'est que la noblesse française avait connu les mêmes déboires à Crécy et Poitiers, déjà en partie à cause des armures...et de leur arrogance face aux archers anglais, même pas des nobles !

Habituellement, à cette époque,  les batailles ne servent pas à tuer mais à faire des prisonniers pour faire payer des rançons. Les soldats anglais sont très déçus quand ils reçoivent l'ordre du Roi Henri V d'Angleterre de massacrer les prisonniers. Il en restera 1.500 "rentables", pour 10.000 morts.

Teulé ne signale pas que l'essentiel des nobles présents à Azincourt sont des "Armagnacs"puisque les "Bourguignons" penchent vers le prétendant anglais au trône de France.

Ce qu'Azincourt révèle, c'est l'inutilité de la noblesse "d'épée"qui va être remplacée progressivement par la noblesse de "robe". Car à quoi sert une noblesse qui s'accroche à ses privilèges mais est incapable de protéger les Français ?

 

17:16 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, littérature

04/03/2022

Depardieu est Maigret

Maigret

de Patrice Leconte

avec Gérard Depardieu

d'après "Maigret et la jeune morte" de Georges Simenon

 

Paris dans les années 50. Une jeune femme est retrouvée morte, lardée de coups de couteau. Maigret enquête à l'ancienne. Parlant peu et écoutant beaucoup. Premier pas : découvrir qui est cette jeune femme, puis, par cercles connaitre ses fréquentations, éventuellement savoir ce que pourraient être leurs mobiles.

Tous les critiques ont chanté les louanges de Depardieu en Maigret. Louanges justifiées.

 

18:06 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma