Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2017

Moyen-Âge et Publicité

Tour Jean Sans Peur

20 rue Etienne Marcel

 

La publicité au Moyen-Âge, par les enseignes des échoppes pour attirer les clients. Eventuellement par les "crieurs" de rues. "Publicité" religieuse dans les églises.

L'utilisation du Moyen-Âge par la publicité ; que l'on pense aux camemberts "Lancelot" ou "Cœur de Lion". Les biscuits sont innombrables à avoir utilisé ce filon. Et toutes sortes de produits, y compris ménagers...

Et toujours ce lieu spécial, moyenâgeux au cœur de Paris.

 

08:01 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo

05/06/2017

Paris, ses habitants, l'Etat, une histoire partagée

Le gouvernement des Parisiens

Exposition gratuite à l'hôtel de ville de Paris,

jusqu'au 22 juillet

 

Du XIVe siècle à nos jours la cohabitation du pouvoir central de l'Etat et des habitants de la capitale, avec des moments de tensions très fortes d'Etienne Marcel à Mai 68 en passant par la Fronde, la Révolution, les barricades de 1830, 1831, 1848,  1851,  la Commune, la Libération.

Des tableaux, des photos, des documents sur un thème majeur de l'histoire de Paris.

 

 

08:52 Publié dans expo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exposition, histoire

02/06/2017

Jazz Legend

Soirée jazz au Baiser salé". En raison de mon grand âge, je vais plus facilement aux concerts qui ont la bonne idée de se tenir à 19 heures. Une proposition d'horaires  qui mérite d'être encouragée !

Mario Canonge au piano, avec les mains qui virevoltent, accompagné de Michel Zenino à la contrebasse.

Uniquement des standards du jazz. Parfait pour qui est un peu effrayé par le "free jazz".

 

08:37 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jazz

01/06/2017

Piquant

Quand sort la recluse

Fred Vargas

éditions Flammarion

 

Trente ans que Fred Vargas a publié son premier roman policier. Elle en maîtrise parfaitement la technique. Suspens jusqu'au dénouement final, personnages atypiques,  cumul d'horreurs humaines inhumaines, enquêtes annexes qui n'ont rien à voir et succès en librairie.

L'action se passe à Nîmes et dans les environs où se produisent plusieurs mort mystérieuses qui seraient causées par des piqures d'une araignée surnommée "la recluse" car elle se cache.

Qui a pris le train en gare de Nîmes se demandera si l'auteur s'y est réellement rendue. Impossible de choisir une table au café de la gare près de la fenêtre, "avec vue sur les rails", car ceux-ci se trouve un étage plus haut...

 

"Ils connaissait les chiffres noirs, une femme violée toutes les sept minutes dans le pays et 1 à 2% des violeurs condamnés."

"Celui ou celle qui devient humain abandonne ses facultés divines"

 

 

20:33 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, littérature

30/05/2017

Un couple pas ordinaire

Les Macron

Caroline Derrien et Candice Nedelec

éditions Fayard

 

L'une est journaliste à VSD, l'autre chef de service à Gala. Il n'est donc pas question de philosophie politique, mais bien l'étude d'un phénomène médiatique. Pourquoi les hebdomadaires ont-ils multiplié les couvertures du couple ? Parce que que cela fait vendre ! + 30%, en moyenne !

J'ai boudé le phénomène, mais maintenant qu'ils sont installés à l'Elysée, je n'ai pas voulu mourir idiot.

20 ans d'écart entre époux, ce n'est pas si rare. Mais il est peu usuel de cela soit dans ce sens là. Le seul exemple historique qui me vienne à l'esprit est Diane de Poitiers. Le fait qu'elle n'est pas été l'épouse mais la favorite accentue encore le phénomène. Je trouve tout à fait déplacées les plaisanteries sexistes à ce sujet.

Une femme au service de l'ambition dévorante de son mari n'a rien d'original. Manifestement elle ajoute son intelligence à la sienne, et son sens du contact multiplie celui de son époux.

 

"On ne travaille pas bien lorsqu'on est pas heureux"

"La politique ne devrait pas être un moyen de soigner ses blessures narcissiques."

 

08:17 Publié dans vie politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, macron