Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2021

Une famille coréenne dans la tourmente

L'attente

une famille coréenne brisée par la partition du pays

Keum Suk Gendry-Kim

éditions Futuropolis

 

Le Japon avait annexé la Corée. En 1945, le Japon , vaincu, quitte la péninsule. Les Coréens pensent vivre alors une paix bien méritée. Malheureusement les moments de bonheur seront brefs, la Chine veut mettre la main sur sa voisine, en utilisant Kim il-Sung. Les troupes russes sont également présentes.

"Les troupes soviétiques envoient dans leur pays non seulement les principales machines, accessoires, produits et installations, mais aussi beaucoup de riz stocké par l'armée japonaise."

L'ONU vote une résolution qui envoie des troupes pour s'interposer. Le plus important contingent est américain, mais l'armée française est également présente. La population fuit l'avancée du Nord vers le Sud des troupes communistes. Les Coréens vivent alors des scènes qui rappellent l'exode, en France, en 1940, et, malheureusement des scènes que l'on peut voir aujourd'hui dans les pays où les populations subissent les troupes armées, ou d'autres d'un passé récent.

L'auteure raconte, de manière sobre, avec des dessins qui ne le sont pas moins, en noir et blanc, l'histoire de sa mère séparée,  dans sa fuite,  de son mari et de l'un de ses enfants.

 

"C'est un monde dangereux. Personne ne sait ce que les lendemains te réservent."

"Combien de personnes dans ce monde ont perdu leur famille ou ont été séparées par la guerre ? Il ne s'agit pas seulement de l'histoire de la Corée, du peuple coréen. Les Coréens ne sont pas les seuls à avoir dû quitter leur pays natal pour fuir la guerre, il suffit de voir tous ces migrants qui aujourd'hui tentent de rejoindre l'Europe dans l'espoir d'y trouver une vie meilleure."

 

07:59 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, histoire, corée

12/06/2021

Fille de Cléopâtre

L'homme de Césarée

Françoise Chandernagor

éditions Albin Michel

 

L'homme de Césarée, c'est Juba II, roi de Maurétanie, pays formé de ce qui deviendra L'Algérie et le Maroc. Césarée s'appelle aujourd'hui Cherchell, en Algérie. 

Séléné, fille de Cléopâtre et Antoine,  épouse le roi Juba sur ordre d'Octave Auguste.

Ils ont beaucoup de différences culturelles à surmonter, mais Séléné le trouve beau, intelligent, cultivé. Ils finiront par s'apprivoiser.

Pour ce roman historique, Françoise Chandernagor a volontairement pris des personnages historiques peu connus, ce qui permet à la romancière de lâcher la bride à son imagination.

 

"L'Histoire est faite de hasards auxquels les historiens trouvent après coup de la nécessité."

"Le mariage est à la femme ce que la guerre est à l'homme- tout sauf une partie de plaisir"

"On ne peut pas bâillonner tous les imbéciles."

 

 

08:29 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature, histoire

06/06/2021

Trois affaires de la IVe République

Mitterrand et ses ombres

Patrick Rotman (scénario)

Jeanne Puchol (dessin)

éditions Delcourt

 

Sous la IVe République, François Mitterrand est un homme important : ministre de l'intérieur puis de la Justice. Il n'est donc pas étonnant qu'il ait quelques ennemis prêts à toutes les machinations. Patrick Rotman évoque trois affaires :

- l'affaire des fuites du conseil de défense, alors que la guerre d'Indochine se termine par l'échec de l'armée française. La droite, bien aidée par des journaux comme Le Figaro,  cherche à accréditer l'idée que le traitre est François Mitterrand. Même après la fin de l'enquête qui l'innocente complètement !

"Le bilan de Bien Dien Phu est terrible :1500 tués, 3.000 blessés, 10.000 prisonniers dont 250 officiers. On aurait pu éviter ce drame. S'être installés dans une cuvette sans tenir les hauteurs, c'est une erreur impardonnable."

Mitterrand qui avait beaucoup fait pour que Mendès-France devienne Président du Conseil n'oubliera jamais que celui-ci ne l'a pas prévenu qu'il était soupçonné d'être le traitre.

- l'affaire du "bazooka", tiré contre le bureau du général Salan à Alger, jugé trop tiède par les partisans de l'Algérie française. L'attentat coûta la vie au Commandant Rodier, principal collaborateur de Salan. Michel Debré, alors sénateur, est très impliqué dans le complot. Mitterrand, Garde des sceaux, fait en sorte que Debré ne soit pas inquiété. Il deviendra Premier ministre du Général.

- l'affaire du faux attentat dans le jardin de l'Observatoire qui reste la plus connue. C'était en plein pendant la guerre d'Algérie. Un attentat contre Mitterrand était crédible. Il a eu tord d'y croire. Il a été accusé de l'avoir inventé et organisé. Là encore la main de Debré...

 

08:28 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, politique, histoire, mitterrand

04/06/2021

une enquête pendant la Commune de Paris

Rouges estampes

Jean-Louis Robert, professeur d'histoire à la Sorbonne

Carole Trébor, Docteur en histoire, scénariste

Nicola Gobbi, dessinateur

éditions Steinkis

 

Paris, 1871. Après des mois de siège, et donc de sacrifices énormes, les Parisiens n'acceptent pas l'armistice signé entre le gouvernement "capitulard" et les Prussiens. Ils n'acceptent surtout pas que des troupes françaises viennent confisquer les canons qu'ils ont payé par souscription, et qui se trouvent sur la butte Montmartre, prêts à défendre Paris.

C'est dans ce contexte que sont découverts d'atroces meurtres de jeunes femmes. Raoul, artiste graveur, est nommé commissaire du XIVe arrondissement, et chargé de l'enquête. Comment se polariser sur quelques assassinats, certes atroces, alors que la "semaine sanglante" va faire presque 20.000 morts ?

L'enquête va surtout permettre aux lecteurs de voir Paris, et sa vie politique dans un moment important de notre histoire.

La présence d'idéogrammes japonais sur les corps martyrisés justifie le titre.

Entre autres décisions, la Commune décrète la séparation de l'Eglise et de l'Etat, plus de trente ans avant la IIIe République.

 

"La République pleurant avec ceux qui pleurent...c'est beau ! Il n'y a pas de drapeaux pour les veuves ! La République a du pain pour toutes les misères et des baisers pour tous les orphelins !"

"La révolution, de républicaine et patriote, devint sociale, voire socialiste."

 

 

07:58 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, histoire

12/05/2021

William romancier

Mirebalais ou l'Amour interdit

William Leymergie

éditions Albin Michel

 

"Que la fête commence". C'est dans ce film de Bertrand Tavernier, avec Philippe Noiret dans le rôle du Régent, que j'ai entendu la première fois parler des "Mirebalais".

Dans les soirées très débridées,  les "mirebalais" avaient pour fonction de satisfaire les femmes insatisfaites quand les hommes n'en pouvaient plus.

Ce roman raconte les aventures d'un "mirebalais" non pas au temps de la Régence mais un peu plus tard, sous le règne de Louis XV et de sa favorite la Marquise de Pompadour.

Un seul chapitre décrit une telle soirée. Le reste du roman nous montre un jeune homme de condition modeste mais intelligent et ambitieux aux grandes capacités de séduction et aux aventures pas toujours crédibles.

 

08:21 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature, histoire